Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Musico d’aigo d’Anton Withagen | Page d'accueil | Avans la presoun Santo-Ano i'a cènt-quaranto an »

27/01/2014

La Barthelasso negado

La Barthelasse noyée
Barthelasse drowned

1886
3253392669.jpg

1907
2382340689.jpg

Commentaires

impressionnant !
je ne pensais pas ça possible à ce point

Écrit par : brigetoun | 27/01/2014

On arrête le feu ....pas l'eau

Écrit par : Michel Bourgue | 27/01/2014

Impressionnant oui, heureusement les eaux ont baissé, pour cette fois-ci... Très belles photos.

Écrit par : Fardoise | 27/01/2014

Fertilisation naturelle des terres agricoles de l'île

Écrit par : Tilia | 27/01/2014

Bonjour,
A mon avis la première photo concerne la crue exceptionnelle de la Durance en 1886 mais je peux faire erreur.

Écrit par : guima | 27/01/2014

Guima, on voit sur la photo Villeneuve et le fort St-André !!! C'est le Rhône !
La photo est-elle bien de 1886 ?

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 27/01/2014

je suis certain car c'est moi qui est fourni la photo

Écrit par : guima | 27/01/2014

Mais vous voyez bien Villeneuve et le fort St-André sur la photo. C'est peut-être durant une crue exceptionnelle de la Durance, en tout cas, sur cette photo, c'est le Rhône !
Question : peut-il y avoir une crue exceptionnelle de la Durance sans que le Rhône ne soit en crue lui-même ?

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 27/01/2014

XIXe siècle

C'est pendant ce siècle que se produisent les crues les plus violentes (1843, 1856, 1882, 1886), et que la science et la technique modernes sont utilisées pour mieux connaître la rivière et faciliter son franchissement.

Des relevés sont effectués en 1850, et permettent de mesurer précisément la largeur du lit du cours d’eau : 1 200 m aux Mées, 1 600 m à Manosque, 2 000 m au confluent avec le Verdon80.

En 1856, la crue millénale inonde tout le bassin de la Durance, de Sisteron jusqu'à son confluent à Avignon. Elle emporte les terrasses alluviales cultivées, rompt les digues, détruit les canaux. Les syndicats d’arrosants (qui ont remplacé les pareries) et les services locaux des Ponts et Chaussées demandent une intervention exceptionnelle à l’État. Le premier service d’observation d’une rivière est créé, le Service spécial de la Durance, afin d’étudier l’hydrologie de la rivière, suivi de son bornage kilométrique à partir de 1868, du confluent avec le Verdon à celui avec le Rhône. Ce bornage permet un nivellement et de cartographier les terres inondables81. (source :wikepediahttp://fr.wikipedia.org/wiki/Durance#Les_crues_du_XIXe.C2.A0si.C3.A8cle)

Écrit par : guima | 27/01/2014

Guima fait sans doute allusion à l’effet barrage de la Durance au confluent. La crue de 1886 toucha Rognonas, Graveson et Eyragues. Elle renforça la propre crue du Rhône notamment à la mi-novembre. L'Isère et la Drôme avaient fortement alimenté le Rhône comme la Bléone la Durance.
Retour sur la photo à l’auto: on doit être effectivement dans le secteur de la route de Tarascon (quartier de Baigne-Pieds qui jouxte celui de Quitte Braille signalé par Guima). Et on a peut-être là à une crue de la Durance (1906 et 1917) ?

Écrit par : Lou Ravi | 27/01/2014

La Durance qui se jette dans le Rhone juste au sud d'Avignon peut en effet si elle a un fort débit empêcher le Rhône de s'écouler normalement en faisant barrage, d'où une crue locale.

Vas-tu nous ressortir aussi des photos des crues de 1993, 1994 et suivantes, Michel ?

Écrit par : Nathalie, Beaumes-de-Venise | 30/01/2014

Je ne crois pas avoir fait de photos d'Avignon en ces années-là et encore moins de crues !

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 30/01/2014

je peux vous en faire parvenir 2 des inondations de septembres 1907

Écrit par : guima | 30/01/2014

Les commentaires sont fermés.