Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Plaçado adaut de la muraio | Page d'accueil | Recuerb tout, merci pèr lis autre »

22/01/2014

Atmousfèro 1910 : li bastardèu

Atmosphère 1910 : les batardeaux
Atmosphere 1910 : the cofferdams

1494952633.jpg

Commentaires

mon jeune installateur, qui pourtant ne l'a pas connu, en parlait pendant que machine moulinait - mais là c'est redescendu

Écrit par : brigetoun | 22/01/2014

Bâtardeaux, employé d'octroi, pavés, platanes, allées...Rhône probable. Mais Avignon ???

Écrit par : Lou Ravi | 22/01/2014

Dur pour situer cette photo?

Écrit par : Michel Bourgue | 22/01/2014

J'aime bien.

Écrit par : Claude | 22/01/2014

L'homme au képi surveille...

Écrit par : jeandler | 22/01/2014

bonjour,

à mon avis il pourrait s'agir de la porte saint Lazare.

Écrit par : guima | 22/01/2014

Comme Guima, j'ai tout de suite pensé à la porte St-Lazare.
Mais, sur un autre tirage de cette photo (moins beau), on peut lire le nom de la rue sur la plaque qui est située en haut à gauche : "Rue du Rempart-St-Dominique".
Il ne peut donc s'agir, si c'est à Avignon, que de la porte St-Dominique, mais alors, avant son élargissement.
Les dates me manquent pour être sûr...

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 22/01/2014

On a sur cette photo les quatre types de coiffures masculines en vogue à l'époque :
la casquette, le melon, le képi et le canotier (qui se cache).

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 22/01/2014

On pense effectivement tout de suite à la porte Saint Dominique, la seule à être rapidement atteinte après celles côté nord de la ville. Mais ce qui intrigue c'est l'appareillage du rempart: il ne correspond pas à l'actuel. Ce qui veut dire que la porte a été élargie des deux côtés et que celle que l'on voit sur la photo est "remaniée". J'avais oublié que les grandes inondations de 1856 avaient provoqué l'écroulement du rempart dans tout ce secteur. On a donc rebâti avec de trop grosses pierres qui ont disparu lors de l'élargissement...C'est la seule explication me semble-t-il.

Écrit par : Lou Ravi | 22/01/2014

La preuve pourrait être là :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2008/03/27/cent-ans-apres-porte-st-dominique.html

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 22/01/2014

Les commentaires sont fermés.