Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Ère la carriero mai estrecho d'Avignoun | Page d'accueil | Isouguladou »

21/07/2014

O tempora, o mores !

3311114414.jpg

Commentaires

Pas question pour moi de dépenser 24 sols, ni même 12, pour voir de telles horreurs.
Le jour du 21 juillet, je reste dans mon lit de douillet !

Écrit par : Tilia | 21/07/2014

Tel Brassens le 14, le jour du 21 juillet, je reste dans mon lit douillet.

Écrit par : Tilia | 21/07/2014

On ne sait pas si le spectacle a été un succès, le prix d'entrée est prohibitif (24 sols = 2 livres) ... Pour les animaux torturés, on peut se consoler en pensant que la corrida n'a jamais vraiment "pris" de ce côté-ci du Rhône...

En tout cas, voilà qui ne dut pas arranger la réputation de Villeneuve, qui passait fort pour un esprit chimérique !! Quelques années plus tard, les animaux continueront à prendre un envol forcé dans la cour de son hôtel : ce ne sera plus dans un "parasol à feu", mais dans une authentique montgolfière.

Pour finir, la référence à la prise de Port-Mahon (exploit de la marine royale au début de la guerre de 7 ans, en 1756), nous rappelle qu'en 1771, Avignon est en France - pour 3 ans encore.

Écrit par : Alain Breton | 21/07/2014

Ha la doxa animaliste fait des ravages même ici, mais pensez vraiment que l'homme est meilleur de nos jours?

Écrit par : wilfrid | 21/07/2014

Jeux de cirque. Rome n'est pas loin.

Écrit par : jeandler | 21/07/2014

Wilfrid a trouvé la formule. Bel éteignoir de la montée de la barbarie des hommes envers leurs semblables.

Écrit par : Lou Ravi | 21/07/2014

Les parasols à feu : prémices de l'aérostation.

Quant au traitements spectaculaires que l'être humain réserve à certains animaux, je ne crois pas qu'il faille en juger avant d'avoir visité des abattoirs.

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 21/07/2014

Comparons ce qui est comparable, c’était les mœurs de ce temps là et il est difficile d'avoir une autre opinion que celle de nos jours.
Heu cependant la tauromachie, les combats de chiens (illégaux), de coqs, voir meme de poissons, existent toujours.

Écrit par : Philippe | 21/07/2014

http://www.forgottenbooks.com/readbook_text/Histoire_des_ReYunions_Temporaires_dAvignon_et_du_Comtat_Venaissin_AY_1200153614/527

Écrit par : Pautrat Jean Marie | 21/07/2014

Intéressant lien, Jean-Marie, où l'on se demande si ces spectacles d'aérostation en 1771 ne seraient pas à l'origine de l'idée que Montgolfier développa à Avignon en 1782...
Le transport aérien : une création avignonnaise ?

(Les numérisations de textes, c'est pas encore complètement ça... :D)

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 21/07/2014

A lire:http://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A8res_Montgolfier

Écrit par : Pautrat Jean Marie | 21/07/2014

La date est possible (les frères Montgolfier étaient nés dans les années 1740), mais de leur propre aveu c'est seulement en 1782 qu'ils inventèrent l'aérostation.

C'est dans un mémoire lu devant l'Académie des Sciences à Paris qu'Etienne indique que, se trouvant à Avignon chez leur agent local (rue St Etienne, de nos jours la "maison aux ballons"), son frère aîné Joseph vit s'envoler la chemise qu'il avait posée sur un poêle pour la faire sécher, suite à une petite ondée...

Il recommença aussitôt l'expérience avec un "parallélépipède de taffetas" d'environ quarante pieds cube (un mètre cube, en gros) qui monta aussitôt au plafond...

Rentré à Annonay; il renouvela l'expérience avec son frère et aussitôt les deux ingénieux papetiers se mirent à développer l'idée. L'année suivante, ils produisaient à Paris un aérostat de quarante mille pieds cube, tout juste mille fois plus gros que leur premier prototype !

Il est donc absolument incontestable que c'est à Avignon qu'a été inventée l'aérostation.

Mais comme toute invention, elle est aussi le produit de plusieurs facteurs qui se conjuguent heureusement et à point nommé.

Pourquoi les Montgolfier avaient-ils un "agent" à Avignon ? Tous simplement parce que notre ville était un grand centre d'imprimerie et de contrefaçons, où ces papetiers ardéchois devaient écouler une quantité non négligeable de leur production !

Et le poële... sous nos latitudes, on n'a jamais construit ces grandes pièces-montées en céramique que l'on trouve en Europe centrale, d'un tout autre climat ! Mais depuis le milieu du siècle, les progrès de la sidérurgie avaient permis l'invention de modèles en fonte (on disait à l'époque "de fer fondu"), relativement légers et transportables, qui commencèrent à se répandre même dans les régions tempérées...

Et les Montgolfier ne se sont pas contentés d'inventer l'aérostation, ils ont aussi donné le jour à une dynastie de grands ingénieurs, parmi lesquels Marc Seguin, inventeur du pont suspendu, dont les petit-fils, les (demi) frères Laurent et Louis Seguin, allaient inventer en 1906 le moteur rotatif, qui fit les beaux jours du plus lourd que l'air à ses débuts. La boucle est bouclée !!!

Écrit par : Alain Breton | 22/07/2014

Super intéressant.

Écrit par : Pautrat Jean Marie | 22/07/2014

Rappellons que les premiers êtres vivants envoyés dans l'espace furent des chiens et des singes, de nos jours j'imagine les grandes envolés lyriques des amis des animaux.

Écrit par : wilfrid | 22/07/2014

Les commentaires sont fermés.