Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Isle 129 (2) | Page d'accueil | 1931 : fèsto fóuclourico »

20/06/2013

Isle 137

3878245402.jpg

Pica sus la foto pèr avé uno visto largo...
Cliquer sur la photo pour avoir une vue large...
Click on the photo for a larger view...

Commentaires

et zut ! vraiment suis aveugle moi ! là tu m'approches (à ma décharge je ne pense à les chercher que quand je suis devant ton blog)

Écrit par : brigetoun | 20/06/2013

Cette mention a bien souffert après ce curieux découpage de la pierre.

Peut-on estimer le nombres d'îlots ainsi répertoriés ? Cet îlotage avait-il un rôle administratif ? Ou un simple repérage , par exemple, pour les services incendies de l'époque. De quelle époque date-t-il ? Beaucoup de question pour l'ignorant que je suis...

Écrit par : jeandler | 20/06/2013

Curieux découpage en effet dont nous aimerions bien connaître la raison.
Lou disait qu'il y avait dans l'intramuros environ 160 îlots. J'ai photographié le n°163.
J'espère avoir des surprises, mais je ne m'attends pas à en trouver plus qu'une dizaine.
J'imagine que leur utilité était administrative pour différents usages.
On ne trouve ces inscriptions que sur des bâtiments des XVIIe et XVIIIe siècles.
(À l'instar des noms de rue gravés.)
Quid des siècles précédents ?

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 20/06/2013

Intéressant tout cela.

Écrit par : Claude | 20/06/2013

Je pense que l' "ilôtage" date du tout début du XIX°. Preuve ici, il est porté par un bâtiment construit juste avant la Révolution.

Je ne sais pas (mais ne demande qu'à apprendre...) ce que pouvait être la finalité exacte de cette numérotation. Toutefois, il faut observer qu'il s'agit réeellement d'"ilôts", c'est à dire de groupes d'immeubles dans lesquels ne pénètre aucune voie publique (si nous étions à Venise et que les rues soient des canaux, ce serait exactement pareil...).

Je me demande donc si l'utilité de tout ça n'était pas purement administrative et cadastrale, étant donné que sous l'Ancien Régime, la dénomination des rues est extrêmement floue et relève plus de l'usage - plus ou moins partagé - que de tout acte officiel.

Je pense que nous sommes nombreux à nous être longuement interrogés sur ce que pouvait être la traverse "tirant aux Jésuites", pour ne citer qu'un exemple parmi bien d'autres.

J'ai eu sous les yeux des dénombrements faits au XVIII° siècle, on sent très bien que les rédacteurs sont très génés par l'absence de support géographique stable pour les quartiers, dénommés tantôt selon les personnages importants y résidant, tantôt par les institutions remarquables qui s'y situent. Exemple : pour la rue de la Colombe et alentours, "isle de M. Thibault" = il y habite Pierre Thibault, chevalier de Saint Jean de Latran et architecte de la Révérende Chambre Apostolique. En face, "isle du Noviciat", celui des Jésuites bien entendu...

Écrit par : Alain Breton | 20/06/2013

Merci Alain.
Voilà un sujet finalement qui mérite qu'on s'y attache, vu le peu de certitudes que l'on en a.

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 20/06/2013

Rapidement: le recensement par îlot est très utile pour connaître les noms, professions, âge etc. J'y ai eu souvent recours. Mais nombreux manques lacunaires. Fin XVIII et début XIX. Certains docs sont numérisés:
http://recherche.archives.avignon.fr/4DCGI/Web_RegistreChangePage/ILUMP26126
Bonnes recherches...
Taper "isle" par exemple.

Écrit par : Lou Ravi | 20/06/2013

Ce matin Rue Bancasse je marchai à la M Benoit (tête en l'air)
Certaines personnes m'ont demande si je cherchais quelques choses.....
Angle nouvel Hôtel restaure de Mr Puech il y a Plan Didier ?

Écrit par : michel bourgue | 20/06/2013

Plan de Didier :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2012/10/24/lou-plan-de-deidie.html
:D)

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 20/06/2013

Les commentaires sont fermés.