Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« University of Turku | Page d'accueil | Isle 120 (1) »

03/09/2013

Dóu pourtau Imbert Nóu à la brecado Limbert

Du portail Imbert Neuf à la brèche Limbert
From Imbert New portal to Limbert breach

3041510099.jpg 3695257807.jpg 3827136105.jpg 375697011.jpg 3928000775.jpg

Commentaires

encore plus béante qu'à l'Oulle, même plus trace tant c'est large (et suis toujours surprise de voir qu'il est aussi bas de ce côté le rempart)

Écrit par : brigetoun | 03/09/2013

hâte d'en savoir + sur cette cheminée aujourd'hui disparue...

Écrit par : Tilia | 03/09/2013

Moderne ,moderne, pratique ou pas je préférais avant....surtout qu'il y a souvent des embouteillages dans cette rue.
La cheminée d'après Mlle Pommer (Les bains ) était l'usine de son oncle ...!
Je ne connais pas la date de l'élargissement de la Rue Guillaume Puy ?

Écrit par : michel Bourgue | 03/09/2013

Très intéressante cette série. Quelle laideur cette entrée de ville aujourd’hui avec sa prolifération d’enseignes, de panneaux...Sans compter avec conteneur et tags. Le passage du tram justifia la démolition si j’ai bien compris. Toujours ce massacreur de Pourquery ! Je découvre cette superbe pub pour les bains douches Pommer avec ce beau slogan : -la santé par l’hygiène- !
L’ importante cheminée que l’on voit, presque en face les Ets Pernod, est celle de la brasserie Dumay dite encore «de Trévouse» lieu d’origine de la brasserie où se trouvait aussi une fabrique de pains de glaces (Trévouse, commune d’Entraigues). Le quartier n’était qu’usines, ateliers, entrepôts, commerces… On note les emplacements successifs du bureau d’octroi et la très importante hauteur du bâtiment derrière la porte d’origine, à droite.

Je reviens à Boisserin à propos des fameux aigles dont nous parlions. Merci Alain pour ces précisions données dans ce billet improvisé sur l’Hôtel des Monnaies. Perso j’opte plus volontiers pour l’hypothèse avancée par Michel Bourgue (qui reprend celle de Marc Maynègre). Il me semble bien que l’on m’avait dit que ces 4 aigles et dragons (?) étaient effectivement tournés vers les 4 principales villes de la Gaule romaine. Mais ma femme croit se souvenir qu’au cours d’un stage de provençal, dans les années 75, Sylvain Gagnière (qui organisait des visites de la ville pour les jeunes stagiaires) aurait évoqué les 4 principales villes du Comtat.
Sur l’usure du temps: cela ne colle pas avec ce que l’on voit sur certains cartes postales anciennes (voir le lien ci-dessous). Voir ici, notamment la photo prise de face avec l’inscription « pour votre collection chère Madame». Les « aigles» ont proprement été décapités, presque arasés pour ceux du milieu. Je ne sais plus où j’ai pu lire que Pourquery était à l’origine de ce massacre. Je chercherai dès que j’en aurai le temps.

http://www.delcampe.net/items?language=F&searchString=avignon+hotel+des+monnaies&cat=0&catLists[]=-2&searchOptionForm[searchMode]=extended&searchOptionForm[termsToExclude]=&searchOptionForm[searchTldCountry]=net&searchOptionForm[searchInDescription]=N&searchOptionForm[searchTranslate]=N

Écrit par : Lou Ravi | 03/09/2013

Encore un effort : bientôt il ne restera plus rien de la muraille.
La ville à l'étroit en son corset de pierre.

Écrit par : jeandler | 03/09/2013

75'oubliais ceci: le bar (qui n'est pas une brasserie) La Brasserie (en face le restau Le 75) tirerait son nom de l'existence de cette usine à bière. Les aigles: peut-être que l'on les a ôtés parce qu'ils menaçaient de tomber sur les passants ?

Écrit par : Lou Ravi | 03/09/2013

Oui Lou Ravi, je me suis mal exprimé, quand j'ai parlé de l'usure du temps, je voulais dire que leur vétusté a amené leur chute, soit "naturelle" (et tant pis pour ce qui se trouvait dessous...), soit de main d'homme, à titre préventif. il y a bien d'autres statues à Avignon qui ont subi le même sort (à commencer par les saints jésuites qui étaient dan sles niches de la façade du Musée lapidaire !).

Quant à l'orientation... il suffit de lire les légendes des cartes postales pour comprendre ce que valent les "traditions" qui se colportent oralement... pour les uns, la construction est due à Delci, pour les autres les armes sont celles d'Alexandre Farnèse... Personne ne cite les bons noms, ceux du vice-légat Jean-François de Bagni, et du pape Paul V Borghese...

Il serait donc pour le moins curieux, étrange et bizarre que dans une construction dont on ne se souvient ni du nom du constructeur, ni de l'artiste qui l'a dessinée, ni du Souverain à qui elle est dédiée, on puisse dire pourquoi le cou des animaux est tourné dans un sens plutôt que dans un autre !!!!

Écrit par : Alain Breton | 03/09/2013

J'ai souvenir d'une supérette à droite...? Mr Saint Léger...?? Un Montlaur...?? J'étais petite...je me souviens de ce libre service avec un chariot...!!! Le tabac a un âge honorable...
Ma mère travaillait chez Souvet...dans les années 1955...
Pour les"aigles", les fléaux d' Avignon( le Rhône, la Durance, le mistral, et le parlement ,je crois...??)

Écrit par : Patricia Gauthier | 03/09/2013

Ordre du jour.
Je découvre les rails du tram mais ou allait -il ?et d'où venait -il ?
Je savais Rue Carnot ...Porte Thiers via Sorgues....
Si je rencontre Mazet je manque toutes les correspondances.......(il vit et ne rêve que de trams)

Écrit par : michel Bourgue | 03/09/2013

bonjour,
la cheminée était je pense celle des établissement DOUTAVES.

la superette un des premiers LECLER la marchandise posée sur des palettes!

Écrit par : guima | 03/09/2013

si j'ai bon souvenir, les bains POMMER étaient situés rue de la PHILONARDE

Écrit par : guima | 03/09/2013

Je n'ai pas le nom de la superette mais à côte il y avait Le magasin de photos Sodavale et les cycle Roche dont la fille est Me Dupré célèbre boulangère Route de Morieres
Au 75 dans le parc il y a le reste d'une chapelle (ancien cloitre)(parole du facteur)

Écrit par : michel Bourgue | 03/09/2013

Un peu avant la rue des teinturiers il y avait la clinique d'accouchement Sainte Thérèse du Dr.AZAIS
(avec un superbe escalier en bois classé)

Écrit par : guima | 03/09/2013

Un gros gagnant à la loterie?? Dans ce tabac...il me semble?

Écrit par : Patricia Gauthier | 03/09/2013

Lou : c'est étonnant. On trouve moult cartes postales dans un créneau de vingt ans qui proposent des disparitions partielles de gerfauts très différentes. C'est pourquoi je pensai à des retouches du ciel par les photographes...

Alain : cette histoire d'orientation, je m'y pencherai un de ces quatre... Pareil pour cette façade curieuse. Mais pour l'instant, je suis encore en vacances... :D

Michel : comme quoi le tramway peut faire du mal...

Guima : les bains Pommer sont toujours au début de la rue Philonarde (mais fermés) !

Michel : le "parc" du 75 ? Parles-tu du jardin ou de quelque autre lieu derrière ?

Guima : après avoir été une clinique, la maison du Dr Azaïs fut un asile pour cas sociaux, dépendant de la DDASS je crois. J'ai vu cet escalier, mais il y a 34 ans...

Jeandler : "plus rien de la muraille" ??? On la reconstruit à neuf par endroit !

Patricia : Qui ça ? Qui ça ???

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 03/09/2013

AB nous dit le bon sens: étonnant que l'on rapporte tant de choses sur ces aigles alors qu'ils ont été si peu étudiés, faute de documents notamment. Mais tout de même il y a les propos de Marc Maynègre (rapportés par MB²) que l'on ne peut guère soupçonner de légèreté me semble-t-il. Quand au rôle de Pourquery, je l'ai peut-être rêvé car je ne retrouve rien...
La clinique: c'est là qu'exerça plus tard la très regrettée Docteur Claire Liber, qui a aidée à la mise au monde de mes enfants.
Le parc Pernod: la cour Pernod ? = celle du restau, et l'adecdote de ses dimensions (le rayon de braquage de l'auto)
Je ne vois pas de libre service à droite: toujours en entrant à gauche...
La brasserie: en fait je crois bien que c'est elle qui a migré à Trévouse. Il y eût je crois plusieurs exploitants. Et ne sais pourquoi je vois un rapport avec la rue Petite Saunerie. Faut vraiment que je me mette à mes recherches !

Écrit par : Lou Ravi | 03/09/2013

Dans son dico des rues d'Avignon Achard (mais est-il fiable ?) nous dit que la mutilation des aigles date de la réaction politique de 1815. Exit Pourquery ?

Écrit par : Lou Ravi | 03/09/2013

Il dit aussi :
« Le plan de la façade qui se développe sur la place du Palais, a été, dit-on, tiré des cartons de Michel-Ange. »

J'ai toujours vu sur les photos un dragon à chaque extrémité et deux gerfauts au centre.

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 03/09/2013

que les remparts ou la muraille soit refaite vraiment à neuf ça a tendance à me navrer aussi, moins que les destructions mais voir Avignon devenir Disneyland....

Écrit par : brigetoun | 04/09/2013

Les remparts sont restaurés pratiquement à l'identique.
Après moult années de vieillissement, on ne verra plus la différence.
D'ailleurs, depuis plus de 600 ans, combien de fois ont-ils été restaurés, et même reconstruits par endroits...
Ceci dit, tout l'intramuros est appelé à devenir un monument touristique à l'instar de la cité de Carcassonne ou des villages comme Pérouges... Ce qui, oui, nous rapprochera un peu de Disneyland !

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 04/09/2013

Oui oui les quatre bébêtes sur la balustrade de l'hôtel des Monnaies sont 2 dragons et 2 gerfauts... bien que le blason des Borghese porte un dragon et un aigle...

et pour Michel Ange, Achard prend la précaution de mentionner "dit-on".... Pour mémoire, l'hôtel des monnaies est de 1619, et Michel-Ange est mort en 1564, cinquante-cinq ans avant...

Encore une mention à ranger au rayon des légendes !

Dans combien de lieux en France ai-je entendu des guides locaux nous asséner "le château a été dessiné par Mansart, et les jardins par Le Nôtre. Dans le grand salon, vous pouvez admirer un portrait de la (duchess, comtesse, marquise, rayez la mention inutile...) peint par Mignard !!!

On ne prête qu'aux riches !

Écrit par : Alain Breton | 04/09/2013

Les commentaires sont fermés.