Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Cinema | Page d'accueil | Naturo morto au bihet 1 »

12/05/2013

Li dedau

Les cupules
The acorns

2617713400.jpg

Commentaires

les blessures

Écrit par : brigetoun | 12/05/2013

trous de balles ?

Écrit par : Tilia | 12/05/2013

Les graffiti de Saint-Agricol ont été photographiés par un américain qui a mis certains clichés sur le net. Au moins un a connu une certaine notoriété chez les amateurs. Je n'arrive pas à le retrouver pour l'instant. Ces cupules, si elles sont anciennes, peuvent être des représentations de Capucines. Ces croix étaient très populaires chez les avignonnais, tout comme la croix Jeannette. Elles étaient surtout connues sous la forme de bijoux. On ne les trouve plus guère aujourd'hui que chez Jarroux rue des Marchands.

Écrit par : Lou Ravi | 12/05/2013

les trous les croix on gratte sur la sphère verre de la terre, c'est l'art abstrait magnifique si on s'approche.
est-ce que je suis le commentaire 20,000. estce que il y a un prix, bien ca c'est le prix de savoir que nous sommes la sur l'échelle en haut haha.

Michel je veux te remercier encore. bien oui ma présentation est au fond de te remercier mais tout c'était fun et spectaculaire.ah cette soirée de lumière, signature a travers mon coeur, le mur d'offrandes les bijoux comme Frida hahaha je crois que elle ait disparu elle aurait du etre pres de moi haha. et les reverberes de l'antiquité et maintenant j'approche le 20,000 haha!
tu es fantastique.
et je te fait un petit secret Michel. a cause de ton inspiration je scrute les sens interdits, autour d'ici, et j'ai vu de l'autobus j'admets un nouveau- d'un ciel bleu et meme poétique, je l'ai vu de l'autobus. je me retourne la cette semaine.

je t'embrasse.♥

Écrit par : madeleine | 12/05/2013

ST Agricol j'ai du la visiter une bonne dizaine de fois avec divers guides ou personnalites du patrimoine( Alain Breton ).
A chaque visite tu decouvres quelque chose de nouveau, des graffitis à l'entree,aux chapelles et leur histoire personnelle souvent liee au quartier, les tableaux....
A ma derniere visite nous avons vu la sacristie (extra)
Il y a en ce moment un chemin de croix hyper moderne ( a voir avec sa notice)
Bonne visite

Écrit par : michel Bourgue | 12/05/2013

Peut-on dater ces cupules ?
Les murs sont bien bavards.

Écrit par : jeandler | 12/05/2013

J'oublie la legende de la "Cigogne"

Écrit par : michel Bourgue | 12/05/2013

Madeleine, tu ne crois pas si bien dire : tu as écrit le 20000e commentaire !

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 12/05/2013

je danse tra la la la la!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

je t'embrasse. je suis la reine couramment!
je t'embrasse♥ tra la la la la

Écrit par : madeleine | 12/05/2013

Je vous envoie 2 clichés fait au même endroit (pilier central du portail de l'église), malheureusement par temps gris - mauvais contraste pour ces graffitis qui sont très légers pour certains. Néanmoins, le plus lisible nous dit... "1543" !

Écrit par : Alain Breton | 12/05/2013

Reçus, merci Alain !

Et quid des croix en cupules ?

J'ai lu sur http://regardperche.blogspot.fr/2012/03/graffiti-sur-leglise-de-villiers-sous.html
"La gravure est parfois très profonde et accompagnée de cupules, c'est-à-dire des trous, marquées aux extrémités des branches de la croix. Le "pèlerin" récoltait peut-être de la poussière de pierre qu'il pouvait transporter comme une relique. Il agrandissait le trou à chaque passage ou repassait plusieurs fois sur la croix."

Lire aussi : http://www.elisabethpoulain.com/article-eure-des-cupules-dans-les-pierres-des-eglises-la-beaute-des-croix-104692023.html

Ces croix auraient donc sans doute été faites par des pélerins...

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 12/05/2013

Le matériau du pilier est vraisemblablement de la pierre de Pernes, reconnaissable à sa couleur jaunâtre et son grain extrêmement fin et lisse.

Cette pierre se prête très bien à la "gravure". De nos jours, les nus des parement sont clairs car délavés par les ruissellements, pendant que les fonds de graffitis sont noircis par la pollution. Ceci les rend assez lisibles... Toutefois, il y en a un tel nombre qu'on peut les prendre pour la texture naturelle du grès coquilier plus grossier qui fait le reste des parements, dans les zones non sculptées. Mais lorsqu'on a commencé à reconnaitres les graffitis, on ne finit pas de dérouler l'écheveau...

Bien cordialement !

Écrit par : Alain Breton | 12/05/2013

Madeleine est l'héroine du jour, c'est super !
Très intéressants commentaire autour de ces cupules; je suis toujours épatée par l'érudition de tes fidèles commentaires. C'est vraiment un plaisir à lire.

Écrit par : nathalie | 15/05/2013

merci Nathalie.Quel plaisir et fun et je suis allé pour trois heures pour trouver les sens interdits pour Michel dans ma ville, pour le remercier mais je ne peux pas lui remercier assez.

en tout cas c'était un grand plaisir de trouver les panneaux dans ma ville pour MIchel.c'est fini par etre une experience riche pour moi, quelquechose de nouveau!ces sens interdit nous inspire et nous instruit.

Écrit par : madeleine | 15/05/2013

Écrire un commentaire