Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Jóusè Roumaniho en 1864 | Page d'accueil | Setanto-tres an après carriero de la Republico »

22/04/2013

Cènt-e-dès an après carriero de la Republico 2

Cent-dix ans après rue de la République 2
Hundred and ten years after Republic street 2

3240762824.jpg 2202548691.jpg

Commentaires

il n'y a plus de rails et il y a moins de gens sur la chaussée (sauf pendant festival)

Écrit par : brigetoun | 22/04/2013

En quelle annee la rue Prevot a t' elle ete perse?
Le tram sera de ce côte ?
Une question qui me trotte quand tu montes la Rue côte droit ou gauche et pourquoi?

Écrit par : michel Bourgue | 22/04/2013

Des élégantes comme on les voit dans les tableaux de Jules Flour. Pas facile de cadrer aujourd’hui une photo à l’identique. L’immeuble abritant la Sté Marseillaise de Crédit a été remanié après la percée donnant naissance à la future rue Pourquery de Boisserin (qui mène au cinéma Le Capitole). Cette rue n’existe pas sur le cliché ancien. Elle est occupée par l’immeuble où se trouve le magasin A LA FOURMI dont on aperçoit la bâche festonnée (à gauche de la photo). Cet immeuble sera rasé en 1926, sous la municipalité Louis Nouveau, pour créer cette nouvelle voie dont on avait envisagé un temps qu’elle se poursuivrait jusqu’à la rue Joseph Vernet. Le tram électrifié est là mais l’éclairage public se fait encore aux becs de gaz.


PS, pour répondre à BM : je crois que l’on a évoqué l’élargissement de la rue Prévôt à propos de la démolition des magasins Au Singe Vert et Georges. J’ai oublié la date mais c’était avant la percée Favart (1985) me semble-t-il. A propos de Roumanille : la librairie a été achetée à Jacques Roumanille par Louis Siaud, en 1953.

Écrit par : Lou Ravi | 22/04/2013

Et à propos de l'implantation des rails du tram je suppose qu'elle s'est faite en fonction du sens de la circulation principale et logiquement , à droite en montant ? Question à poser à l'ami Mazet...

Écrit par : Lou Ravi | 22/04/2013

La fontaine est toujours la...

Écrit par : Patricia.gauthier33@bbox.fr | 22/04/2013

La tour surplombant la toiture des Nouvelles Galeries a disparu :
http://archives.avignon.fr/medias/expo_1080912855_3.jpg

D'après les photos ci-dessous, sa disparition est postérieure à 1965 :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2012/06/08/nounanto-an-apres-carriero-de-la-republico.html#comments

...disparition au profit du local situé au même endroit ? dont on a déjà parlé là :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2012/03/01/teulisso.html

Écrit par : Tilia | 22/04/2013

Manque que le père CECCHINI le marchand de glaces en été et de châtaignes en hiver

Écrit par : guima | 22/04/2013

Oui plus rien qui dépasse, c'est l'impression que l'on a sur la photo de droite. une ville plus "minérale".

Écrit par : Fardoise | 22/04/2013

Il manque la similitude des saisons, arbre fourni autrefois, arbre nu aujourd'hui. Les stores aussi font la différence.

Écrit par : nathalie | 24/04/2013

Les commentaires sont fermés.