Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« La carriero Ledru-Rollin es toujour un bourdihié | Page d'accueil | Ferrari cinquanto an après »

17/04/2013

Cinquanto an après Trinquier

Cinquante ans après Trinquier
Fifty years after Trinquier

848642273.jpg 3204650702.jpg

Commentaires

du matériel pour nourritures spirituelles aux nourritures plaisir (enfin je crois deviner)
j'aime cet encadrement

Écrit par : brigetoun | 17/04/2013

De l'autre côte de la maison de "Boule".J'ai connu ce magasin en 1968 il y avait les premieres machines à ecrire(moderne).
Mais des freres Trinquier celui que j'ai le plus connu c'est le peintre..Michel?Il vit en dans une ile en Bretagne....
Plus loin sur la Place des Etudes vous aviez la fabrique de petits suisses et creme fraiche ainsi que le fameux fontainebleau..
La maison Farlin et Jean

Écrit par : michel Bourgue | 17/04/2013

De retour au pays je redécouvre le blog, ses monnaies, ses personnages et les bordilles de rue comme celles (récurrentes, voir pendant le Off) de la rue Ledru-Rollin.
Jolie graphie de l’enseigne de la maison Trinquier chez qui une grande partie de la Cité Administrative venait s’approvisionner. A 100 m, rue des Lices il y avait un autre magasin de bureau, Caravella. Et le talent d’artiste-peintre de Paul, maître des lieux.

Comme le signale BM, Michel Trinquier s’était retiré dans le Morbihan à Sauzon (Belle-Ile). Grand peintre et grand bonhomme, dont j'ai surtout connu les oeuvres exposées à Avignon chez le regretté Franck Ricci qui tenait galerie rue Paul Saïn.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Trinquier

Écrit par : Lou Ravi | 17/04/2013

J'ai rencontré Michel Trinquier en 1974 dans la petite galerie personnelle qu'il avait, un peu plus loin que ce magasin, rue Damette (ou rue Brouette).

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 17/04/2013

Je me souviens d' une toile noire, dont les nœuds en corde noirs, réapparaissaient derrière une toile noire qui les recouvrait et qu'il avait vigoureusement lacérée.

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 17/04/2013

Il faisait parti d'un quatuor terrible (digne de Pagnol)
Trinquier Michel
Jouines (banquier et gonfeur)
Horace prof de philo à la retraite et artiste au festival
Un instituteur a la retraite dont j'ignore le nom( vieux garçon)
le matin aux halles devant un verre de blanc ils refaisaient Avignon et quand Trinqier pechait un brochet ou autres ils allaient le cuisiner et le deguster chez Michel
Moi au passage ils me taxaient d'un St marcelin

Écrit par : michel Bourgue | 17/04/2013

Trinquier eut aussi un atelier, partagé, rue Velouterie. Je ne le savais pas pêcheur...

Écrit par : Lou Ravi | 18/04/2013

j'ai connu.... et j'ai toujours entendu parler de la famille Trinquier, amie avec mes grands parents à une période où moi même n'étais pas de ce monde et c'est un plaisir que de relire et revivre cette époque........... merci

Écrit par : agnes CLUZEL | 18/06/2015

Tout le plaisir est pour moi, Agnès, de vous recevoir ici !

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 18/06/2015

Mon mari était à la recherche de chevaux de Camargue dont il ne connaissait pas le peintre. Curieusement quelqu'un nous a envoyé chez Michel Trinquier à Avignon. Il nous a très bien reçus. Il était en pleine période de bois brulés et n'avait aucun souvenir d'avoir peint des chevaux. Peu importe, nous avons été très touchés par sa peinture et son accueil.

Écrit par : DRUON | 23/09/2016

Les commentaires sont fermés.