Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« 1961 : lou Rose en glaço | Page d'accueil | Pitchouno óufrèndo »

10/02/2013

Fantoumo

Fantôme
Phantom

3785835434.jpg 3013569549.jpg

Sur une proposition de Frédéric Viallon.

Commentaires

presque invisible le fantôme (j'aime bien l'ombre du panneau, comme un tête d'un grand enfant sur le chemin de l'école)

Écrit par : brigetoun | 10/02/2013

Bonne idée que de faire ressurgir les fantômes du passé ! A la peinture ou au goudron ces inscriptions «avaient du sens », portaient une revendication, une attente ou un rejet. La plus grande inscription de la ville était route de Lyon, contre le mur du cimetière : un immense «RIDGWAY GO HOME» qui est resté très longtemps en place. Inscriptions fréquentes : «vive de Gaulle», «a bat (sic) de Gaulle», «Franco assassin», «OAS veille», «US go home» et, plus étonnant sauf si on songe à la puissance passée du PCF à Avignon «Non à la CECA» avec des inscriptions du côté de Saint Jean (pont SNCF). J'en oublie...
Le fantôme du brave Requien lui ne rigole pas tous les jours. Comme tu as pu le constater les plaques de la rue qui porte son nom (qui commence au panneau) ont toutes porté "Esprit Requiem". Et il a fallu, à chaque fois, quelques coups de fil à la mairie pour que l'on se décide enfin à surcharger le m en n.

Écrit par : Lou Ravi | 10/02/2013

C'est l’école de la Croisière ?

Écrit par : Bourgue Michel | 10/02/2013

Il n'a pas attendu cette exhortation pour le prendre, le pouvoir...

Écrit par : jeandler | 10/02/2013

C'est bien l'école de la Croisière chère à Mireille Mathieu. Dans le pâté de maisons, derrière celle que l'on voit (accès par impasse Mouriès) il y avait la laiterie Roux, une des dernières d'Avignon. Parmi les slogans écrits sur nos murs il y eût bien sûr "Paix au Viet Nam". Généralement peints en blanc au rouleau ils ont assez vite disparu.

Écrit par : Lou Ravi | 10/02/2013

Tu ne crois pas si bien dire, Brigetoun, c'est le mur d'une école.

Oui, l'école de la Croisière et la rue de gauche est la rue Esprit Requien, dont le "m" de Requiem a été surchargé d'un "n".

Le slogan "De Gaulle au pouvoir" doit donc dater des années 50 ?

Écrit par : Michel Benoit | 10/02/2013

L’école de la "Croisière" chère à Mireille M .
Cette école etait située en plein champs à l’époque elle n’était pas trop d"Avignon ni du Pontet..et pas plus du Pigeonnier....!
Mais la source de culture de beaucoup de nos amis actuels.
Il y avait l'usine Parma la cite Barle et toute la population qui va avec (Arméniens, Espagnols ,Italiens, Portugais et Français)
Si bien que tes enfants sortaient du primaire avec leur certificat d’étude et une option langue
Le pire dans ce quartier il y avait des boucheries, boulangeries , épiceries et aujourdhui plus rien...... (un radar)

Écrit par : Bourgue Michel | 10/02/2013

Merci d'évoquer la Cité Barle, vraie ruche et tour de Babel à l'entrée du Pontet ! Et Parma, dernier fabricant de chaussures d'Avignon (fermeture dans les années 80 ou 90 ? je ne sais plus...). Effectivement nombreux commerces et aussi grossistes et 1/2 grossistes comme Cibon, route de Lyon: des centaines d'emplois perdus en deux ou trois décennies dans ce quartier autrefois si vivant.

Je reviens à l'inscription: plutôt 1958 date du retour du Général ? L'UNR était assez active à Avignon et c'est un gaulliste, Henri Mazo, qui battit nettement le communiste Paul Puaux (celui du TNP-Jean Vilar) aux élections législatives.

Écrit par : Lou Ravi | 10/02/2013

Merci Michel, les vieux fantômes hantent-ils nos hommes politiques ?

Écrit par : Fardoise | 10/02/2013

Certains fantômes pour certains hommes politiques, sans doute !

Écrit par : Michel Benoit | 10/02/2013

Heureusement que certains yeux avertis ont su me lire l'inscription : je lisais "au pouvoir" mais pas le nom avant.
Merci pour cette occasion de faire ressurgir l'histoire, petite (du quartier) et grande.

Écrit par : nathalie | 13/02/2013

Écrire un commentaire