Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Isle senso numerò (86) | Page d'accueil | Quaranto-vue an après carriero Chiron »

19/02/2013

Atmousfèro 1900 : carriero dóu Vièi-Sestié 1

Atmosphère 1900 : rue du Vieux-Sextier 1
Atmosphere 1900 : Vieux-Sextier street 1

3752169141.jpg

Merci à Alain Dubouchet.

Commentaires

Pour les commerces (disparus, sans aucun doute), j'en connais qui vont nous régaler...

Ah, que les rues étaient belles dévolues uniquement aux piétons-piétonnes !

Qu'est-ce donc que ces entrelacs de fils de fer partant des immeubles sur la gauche ?

Écrit par : jeandler | 19/02/2013

une atmosphère moins stérile, glacée... j'aime la boutique de lingerie, la petite fille... la table à pieds tournés

Écrit par : brigetoun | 19/02/2013

Ces "entrelacs de fils de fer" sont les tringles des tentures que l'on déploie en cas de soleil ou de pluie...
Comme ici :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2011/05/01/cent-an-apres-carriero-d%C3%B3u-viei-sestie-3.html
ou ici :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2008/03/22/cent-ans-apres-rue-du-vieux-sextier.html

Écrit par : Michel Benoit | 19/02/2013

"Bonnet", en voilà un nom prédestiné pour un commerce de bonneterie !

À voir la taille de ces dames, sûr que l'usage du corset était toujours en vigueur. D'après Wikipédia, la tournure a persisté jusqu'en 1910 :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tournure#1888-1910

Écrit par : Tilia | 19/02/2013

Je pense que cette photo a été prise en hiver.
Hormis la beauté du cliche j'adore les tenues si aujourdhui ils nous fallaient quitter jeans,polos et toutes nos tenues décontractées, nous serions bien embêtes pour nous habiller ainsi.......
A voir à Pernes le musée des tenues anciennes( un véritable carcan)
Sur le trottoir la petite fille attends l'ouverture future de la librairie l'Eau Vive...

Écrit par : Bourgue Michel | 19/02/2013

Battant au vent, en été, ces tentures déployées donnaient une atmosphère extraordinaire...
Merci Michel de la précision . Ma perspicacité en défaut.

Écrit par : jeandler | 19/02/2013

Je vois, Jeandler, que tu as des souvenirs très anciens.

Écrit par : Michel Benoit | 19/02/2013

Super photo - quelle atmosphère...

Tiens, tu ne nous as pas fait un avant-après sur cette portion de la rue ?

Écrit par : nathalie | 21/02/2013

Les tringle en fer soutiens des auvents d'autrefois, quel attirail !
J'imagine qu'on les mettait au début de l'été et qu'on les retirait à l'automne. Mais les toiles devaient battre et flapir au mistral, forcément !

Écrit par : nathalie | 21/02/2013

Si Nathalie, en 2008. Mais je n'avais pas de reproduction de si haute définition :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2008/05/22/cent-ans-apres-rue-du-vieux-sextier-3.html

Écrit par : Michel Benoit | 21/02/2013

On se croirait ailleurs tellement l’atmosphère des villes a pu changer, et ce à cause des voitures encore plus que par les costumes.

Écrit par : Fardoise | 22/02/2013

Les commentaires sont fermés.