Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Avans/après plaço di Tres-Pilat 3 | Page d'accueil | Isle 93 (1) »

16/02/2013

Setanto an après lou palais dóu Roure

Soixante-dix ans après le palais du Roure
Seventy years after the Roure palace

2967398112.jpg 4020070419.jpg

Photo Molinard.

Commentaires

un faux rudement crédible la fenêtre, j'y croyais

Écrit par : brigetoun | 16/02/2013

Bizarre l'appendice (que je ne saurais nommer) aujourd'hui remplacé par une fenêtre à meneaux

Écrit par : Tilia | 16/02/2013

Encore une calade disparue...Jeanne de Flandreysy avait fait don du Roure à la ville en 1944. Il a été classé MH en 1945. Les travaux de restauration (intérieurs et extérieurs comme on le constate ici) furent entrepris dans les années 50 malgré les difficultés de l’après-guerre. A gauche les Ets Rullière, papeterie et bureaux de la célèbre imprimerie. C’était aussi le siège du Cercle des Intimes sur lequel je ne sais pas grand-chose…
Regret renouvelé que la Ville ne se soit pas portée acquéreur de ces lieux ce qui aurait permis de donner un peu de place au fond consacré à la culture provençale, fond très important qui est très à l’étroit actuellement.

Écrit par : Lou Ravi | 16/02/2013

La déco de la porte d’entrée nous a été expliquée par un conférencier,nous y avons passe une demi heure pour comprendre et surtout voir ou déchiffrer les restes de tout ce meli-mélo . Après lorsque tu passes tu le vois autrement et tu le vois mieux.......

Écrit par : Bourgue Michel | 16/02/2013

Non, non, Brigetoun, les fenêtres ont bien été recrées.

Oui, oui, Tilia, bizarre cet appendice...

Oui, Lou, l'ancien magasin Rullière aurait fait une belle vitrine et un bureau d'accueil spacieux.

Raconte, Michel, raconte !

Écrit par : Michel Benoit | 16/02/2013

Curieuse cette déco au dessus de la porte et tant mieux pour les fenêtres à meneaux.
Dommage que la pierre soient noircie.
Bon wouik !

Écrit par : Claude | 16/02/2013

Belle recréation mais le mur est toujours bien malade...

Écrit par : jeandler | 16/02/2013

Comme Claude, j'ai remarqué le noircissement de la pierre sur cette façade du Rourre.
Pourtant il me semble que les voitures n'ont jamais passé par là : c'est trop étroit, non ?...
J'imagine que le noircissement est provoqué par autre chose que les gaz d'échappement,
sans doute des moisissures dues au manque de soleil dans cette rue.
Un nettoyage en douceur serait le bienvenu :)

Écrit par : Tilia | 16/02/2013

L'humidité, toujours l'humidité...

Écrit par : Michel Benoit | 16/02/2013

Une Sainte Vierge nouvelle dans la niche...j'aime les trottoirs et ils disparaissent...

Écrit par : Patricia.gauthier33@bbox.fr | 16/02/2013

Une vierge... noire et enceinte :
http://perso.numericable.fr/michbenoit/NICHES/Images/4%20rue%20College-du-Roure_.jpg

Écrit par : Michel Benoit | 16/02/2013

Oui je ne savais pas non plus que les fenêtres avaient été restituées -?- ou réinventées -?-. les anciens magasins juraient moins,
et la calade a disparu devant pour revenir derrière... Il serait temps que l'on restaure cette belle façade.

Écrit par : Fardoise | 16/02/2013

Le boute-roues débouté ?..
ou planqué derrière le panneau de la cave à vins ?

Écrit par : Tilia | 16/02/2013

Oh la bonne question à 100 balles !
Vu comme le panneau est enfoncé dans la rue, je dirai que le boute-roue n'est plus là.
Mais c'est à vérifier...

Écrit par : Michel Benoit | 16/02/2013

Alors, tu as eu le temps d'aller voir si le boute-roues était encore là? Ce serait étonnant car le pannonceau "le vin devant soi" semble vraiment placé là où il devait être.
Par ailleurs c'est un bon caviste, je le recommande.

Et pour les fenêtres alors, restituées ou ré-inventées ?
Quant au portail, un message à Michel Bourgue : oui raconte, raconte !

Écrit par : nathalie | 21/02/2013

Les commentaires sont fermés.