Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Tèmo dóu jour de City Daily Photo : Cadiero de cafè | Page d'accueil | Nounanto an après 29 carriero Sant-Agricò »

01/03/2013

Atmousfèro 1900 : lis anciano Alo en coustrucioun

Atmosphère 1900 : les anciennes Halles en contruction
Atmosphere 1900 : the former Halles under construction

2965188303.jpg

Commentaires

Les premières halles étaient près de la commanderie de Saint-Jean. Le docteur Parpaille (cf les "parpaillots" ?) en est à l'origine, lui eût la tête tranchée en 1562 pour avoir embrassé la religion protestante...
Fin XIXème la question se posa de remplacer la halle métallique qui était alors près de la Commanderie Saint-Jean (transférée plus tard place des Carmes). Discussion car la place de l'Horloge était aussi retenue comme lieu possible. Bouchers, tripiers, fromagers place de l'Horloge, cela aurait pu avoir de la gueule, non ? Sourire...
Finalement on retint l'emplacement actuel et les halles métalliques (démolies en 1972) ont été inaugurées en 1899.
J'ai connu comme beaucoup ces halles de métal où grouillait la foule et battait le coeur de la ville. Souvenir aussi du "petit marché" autorisé à l'extérieur (avant 7h00 ou 8h00) où des particuliers, des caraques, des pauvres gens, te vendaient escargots, poissons du Rhône, légumes des jardinets de Bonaventure...Ce ventre d'Avignon, lieu de convivialité, d'échanges de coups de gueule et d'amitié partagé restera dans la mémoire de beaucoup comme l'âme d'une ville qui peu à peu se défera de son identité et de son humanité...
Sur les halles lire le n° de la revue de la Mission de l'Inventaire Historique d'Avignon qui leur est consacré.

Écrit par : Lou Ravi | 01/03/2013

Souvenir, en effet, que les anciennes Halles, qui (dans ma mémoire) "grouillaient" beaucoup plus que maintenant...

Sur la cliché, amusant de voir que le portail a tout son décor simplement épannelé (= dans ses panneaux), les sculptures seront effectuées sur le tas (en place).

Intéressant aussi pour l'arrière-plan, on voit quantité de façades en passe d'être "modernisées" - et une boutique de photographe, aussi. Lequel était-ce ?

Écrit par : Alain Breton | 01/03/2013

Le photographe: Paul Miésienski dont on a déjà parlé ici. Plus loin, probablement la boucherie chevaline Grévoul qui s'installera plus tard rue du Chapeau Rouge, plus loin la grande épicerie de la famille Noé, arche de légumes et conserves...

Écrit par : Lou Ravi | 01/03/2013

Façade Sud....Lou Je ne sais pas si NOE était épicier (j'ai bien connu ses enfants)
En premier lieu je croyais la destruction des halles ...
Je ne sais pas pour 1900 ..
Mais l'histoire des halles (morale)au début est belle....Moi j'y ai travaille
Si quelqu'un veut des vues de l’intérieur demander mon mail à Michel(c'est avec plaisir)

Écrit par : Bourgue Michel | 01/03/2013

Moi ça m'impressionne toujours, ces chantiers. La superficie, la mise en oeuvre de matériaux massifs : piliers, charpente, structure. Charrier, tailler, lever, assembler, et y croire, et que ça tienne. Je continue à trouver ça ahurissant.

Écrit par : nathalie | 04/03/2013

Les commentaires sont fermés.