Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« La bèuta de la decrepitudo | Page d'accueil | Lou campanejaire Clemènt Fanot de Enry de Groux »

02/06/2013

Atmousfèro 1900 : la pesco à la caneto

Atmosphère 1900 : la pêche à la ligne
Atmosphere 1900 : angling

2126856423.jpg

Commentaires

avec ce public j'imagine la clameur pour chaque prise..
charmante photo en tout cas, et que j'aime la coloration

Écrit par : brigetoun | 02/06/2013

Beaucoup de monde ...balade du Dimanche ,joutes ,concour de peche?
La cabane au bord ,une buvette ?(elle semble etre en toile )

Écrit par : michel Bourgue | 02/06/2013

Des clameurs à faire fuir le poisson...
De moins en moins de pêcheurs à la ligne. Pour le bonheur des poissons ?
À moins que peuple des rivières se raréfie tant elles sont polluées.

Écrit par : jeandler | 02/06/2013

Pas de PCB dans le Rhône à l'époque...La colorisation empêche de voir les détails de la carte d’origine. Mais on distingue tout de même, à côté et face à la conserverie Maître les baraques montées à l’occasion d’une probable fête du Rhône dont la scène est le concours de pêche. Ce sont les installations de jeu, devant les arches, qui m’y font penser. Au premier plan une barque de joutes, au fond, sans doute le bateau-lavoir aval. Longues perches costauds où l’on s’amarre au besoin en double-file avec, à peine visible, le câble de fixation. Les pêcheurs sont ici, comme l’on disait, des «gens de peu», des gens du petit peuple d’Avignon. Noter l’absence des carrelets que l’on voit sur d’autres photos. Et le mystère de l’endroit où se tient le photographe que le petit garçon salue d’un geste militaire. En haut d’un arbre dont une branche s’avançait au-dessus de l’eau à cet endroit ?

Écrit par : Lou Ravi | 02/06/2013

Est-ce que le matériel photographique de l'époque permettait de prendre une photo perché sur la branche d'un arbre ? Pas sûr...
J'opterais pour le pont d'un bateau d'assez grande taille amarré là, le long du quai qui est derrière le photographe. Non ?

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 02/06/2013

On voit ici le début du quai :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2008/09/18/cent-ans-apres-au-bord-du-rhone-3.html

Ou sur ce toit :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2008/06/26/cent-ans-apres-quai-de-la-ligne-2.html
http://avignon.midiblogs.com/archive/2008/06/16/cent-ans-apres-quai-de-la-ligne.html

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 02/06/2013

Heu...j'opterai pour l'arbre qui est sur la photo 3. Le quai est beaucoup trop loin. Cet arbre est exactement dans le coude que fait la route à cet endroit. Un grand bateau ne pouvait s'approcher ici faute de tirant d'eau. L'hypothèse de l'arbre doit donc être abandonnée s'il fallait à tout prix une installation avec lourd trépied ? A ce que je viens de lire sur le net les appareils au format de poche existaient dans les années 1910. Manifestement une partie des personnages regarde le photographe qui doit être tout près.

Écrit par : Lou Ravi | 02/06/2013

C'est donc très possible. Mais l'arbre n'est pas gros... :D

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 02/06/2013

Autre hypothèse: le bateau lavoir amont. Mais il était normalement plus près du pont me semble-t-il...L'arbre ne parait pas, effectivement, avoir de branches assez grosses ou longues.

Écrit par : Lou Ravi | 02/06/2013

Une chose est sûre, en ce temps-là le poisson n'empestait pas encore le fioul que les péniches, et autres grosses embarcations à moteur, répandent dans le Rhône. Souvenir frustrant (datant de 1972) les belles aloses pêchées dans le Rhône, dont on se régalait par avance, se sont mises en sortant du four à puer le mazout, alors qu'elles avaient cuit dans un four électrique !

Écrit par : Tilia | 02/06/2013

c'est magnifique cette tendresse de la photo.
et il faut avoir une magnifique recette pour faire cuir l'alose comme on dit la princesso dou Roses.
clin d'oeil a toi cher michel.

Écrit par : marie | 04/06/2013

Les commentaires sont fermés.