Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Obro coumuno | Page d'accueil | Quaranto an après 4 carriero Pichoto-Meuse »

21/01/2013

Setanto an après 13 carriero Carnot

Soixante-dix ans après 13 rue Carnot
Seventy years after Carnot street 13

1408239548.jpg 1337290310.jpg

Commentaires

il reste le rythme assez élégant des vides et des pleins

Écrit par : brigetoun | 21/01/2013

En 42 les produits courants de droguerie avaient désertés les étagères. Et les Ets Nadal n'alignaient plus que les produits d'entretien Mutol dans leur vitrine pourtant si joliment décorée. Il y avait une autre droguerie Nadal rue Rouge.
"Mas" (???) de la Santé...Ah, la minceur...En 42 ils l'avaient sans forcer...

Écrit par : Lou Ravi | 21/01/2013

Beaucoup de souvenirs odeurs, couleurs, grand choix.
Les bombonnes d'"eau de Cologne"
Nous allions acheter le fameux "Trichloréthylène" très important en imprimerie.Je pense "interdit " aujourd'hui

Écrit par : Bourgue Michel | 21/01/2013

Quand au Mas de la Sante notre dernier "sorcier" sur Avignon.
Tu lui dits ou tu as mal et tu sors avec un baume ,une huile ou une pilule..Mais beaucoup de patience effet à long terme mais assez efficace.

Écrit par : Bourgue Michel | 21/01/2013

Dommage que la couleur soit absente de l'image. Une bien belle vitrine malgré les disettes.

Écrit par : jeandler | 21/01/2013

Belle devanture, sans doute bien moins terne que la palissade grisâtre actuelle. Et, n'en déplaise à Brigetoun, un sens des proportions bien plus efficace - dans la version moderne, je suis très choqué par la hauteur très exagérée du bandeau supérieur.

Il est vrai que la déco d'avant-guerre porte une signature : Alter... qui se disait à l'époque décorateur ! Visiblement, il l'était...

Un dernier mot sur le bâtiment lui-même : Nadal/le Mas de la Santé et leur voisin de droite (xx avec un B sans doute comme Boulanger, de nos jours chocolaterie) occupent le même immeuble, qui est sans doute sur son alignement XV° ou XVI° si l'on en croit le larmier qui court au dessus des fenêtres du dernier étage.

Cordialement,

Alain

Écrit par : Alain Breton | 21/01/2013

AB souligne à juste titre la banalité de la façade du nouveau magasin. Mais c’est dans l’air du temps… Les Alter étaient de ces «maisons» dont le savoir-faire transcendait les années . Il y avait Georges, Marcel et René ce dernier étant tout près de Nadal puisque situé au Portail Matheron. Souvenons-nous aussi des enseignes Combe.
En 42-43 la pénurie touchait aussi les drogueries dont nombre de produits étaient recherchés ou «sensibles». A quelques mètres de Nadal les collaborateurs de Vichy avaient un de leurs QG (aujourd’hui Crédit Coopératif) d’où ils veillaient particulièrement au grain…

Écrit par : Lou Ravi | 21/01/2013

« À quelques mètres les collaborateurs de Vichy... » :
http://avignon.midiblogs.com/images/Rue%20CARNOT%20propagande%20PETAIN.jpg

Écrit par : Michel Benoit | 21/01/2013

A l'époque, les chansonniers brocardaient le fait que quand quelque chose était frelaté, cela devenait "national"... et l'on avait le "café national", le "sucre national"... et la révolution nationale !

Écrit par : Alaiin Breton | 21/01/2013

Le lis, à propos de cet immeuble abritant divers mouvements vichystes dont les Comités de Propagande Sociale du Maréchal et le Centre de propagande de la Révolution Nationale, qu'il "a été réquisitionné".
J'ai un doute....

Écrit par : Lou Ravi | 21/01/2013

Les commentaires sont fermés.