Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Mistral 7e 1965 (2) | Page d'accueil | Teoudor Aubanel d'Estève Carjat »

16/01/2013

Jano de Flandreysy de Pau-Cesar Helleu

Jeanne de Flandreysy par Paul-César Helleu
Jeanne de Flandreysy by Paul-César Helleu

1413081767.jpg

Jeanne de Flandreysy par Émile Ripert

Paul-César Helleu

Commentaires

joli portrait, très fin, comme les faisait Helleu, mais ? est-ce elle ou lui qui motive ce billet ?

Écrit par : brigetoun | 16/01/2013

Superbe portrait ! merci pour la découverte de ce peintre et dessinateur de grand talent

Écrit par : Tilia | 16/01/2013

Coïncidence. J'étais ce soir à une conférence sur "Les Félibres et leur temps". On y a évoqué bien sûr la belle figure de Jeanne, de Folco, des félibres au sujet desquels tant de sottises et de méchancetés ont été dites et écrites. Beau portrait de celle à qui Avignon et la culture provençale doivent tant.

Écrit par : Lou Ravi | 16/01/2013

C'est-elle, Brigetoun, qui motive le billet.

Difficile de trouver une bonne reproduction de ce dessin.

Écrit par : Michel Benoit | 16/01/2013

Légèreté du crayon pour ce superbe et délicat sujet.
Où se trouve l'original ? Musée Calvet ?

Écrit par : jeandler | 16/01/2013

Il serait au musée municipal de Valence (ville natale de Jeanne).

Écrit par : Michel Benoit | 16/01/2013

Elle était en avance sur son temps, Jeanne Mellier !
le portable à l'oreille :))

Écrit par : Tilia | 16/01/2013

Merci Michel.
Inspiratrice de Proust pour le personnage de Cécile de Crécy, dit-on. À l'origine de votre palais du Roure, sa maison familiale restaurée par ses soins et léguée à la ville. Bien qu' Avignonnaise de cœur, elle repose à Valence.

Écrit par : jeandler | 16/01/2013

Elle a porté bien des noms Jeanne Espérandieu en son existence !

Écrit par : jeandler | 16/01/2013

L'hôtel "de Baroncelli-Javon" était dans la famille florentine Baroncelli depuis 1469.
Il fut appelé "palais du Roure" par Frédéric Mistral.
Cet hôtel fut vendu par la famille en 1908 et subit de gros préjudices.
Jeanne le rachète en 1918, le sauve et y crée un foyer de la culture méditerranéenne.
Après son mariage en 1936 avec le commandant Espérandieu vint la création de la Fondation Flandreysy-Espérandieu.
La ville d’Avignon en hérita par donation de Jeanne en 1944.

Source : http://www.avignon.fr/fr/culture/musees/roure.php

Écrit par : Michel Benoit | 16/01/2013

Le Roure: la mairie aurait dû racheter la papeterie Rullière (lorsque celle-ci a été fermée) ce qui aurait permis de donner un peu d'air aux réserves très encombrées. Beau loupé ! Sans compter avec les problèmes de toiture...On compte bien sur notre nouveau dynamique conservateur pour faire avancer le schmilblick ! Mais on dirait qu'il n'y en a que pour Lambert dans cette ville...J'espère me tromper.

Écrit par : Lou Ravi | 16/01/2013

blog précieux pour combler les multiples lacunes de la Brigetoun - merci

Écrit par : brigetoun | 17/01/2013

Très beau portrait. Comme brigetoun je découvre...

Écrit par : nathalie | 17/01/2013

Je vous complimente pour votre exercice. c'est un vrai boulot d'écriture. Continuez

Écrit par : serrurier paris 6 | 21/07/2014

Je me souviens maintenant avoir vu ce portrait, encadré, au palais du Roure.
Mais impossible de l'approcher pour savoir si c'est l'original.

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 28/09/2014

J'étais au musée de Valence aujourd'hui : ce sont eux qui ont l'original, mais hélas il n'est pas exposé actuellement (on m'a dit qu'il est en réserve)...Ils le sortent parfois pour des expos temporaires.
Helleu est un peintre talentueux, il était très recherché à la Belle Epoque pour ses portraits de femmes de la haute société, réalisés très vite à la pointe sèche. Mais il en produisait tant qu'un critique sévère l'avait appelé "le Watteau à vapeur". :)
Les portraits de sa femme (Mme Helleu), en particulier, sont de toute beauté.

Écrit par : corinne | 28/09/2014

Les commentaires sont fermés.