Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Mistral 7e 1965 | Page d'accueil | Quaranto-dous an après 34 carriero Bounetarié »

03/12/2012

Setanto an après 11 carriero Bounetarié

Soixante-dix ans après 11 rue Bonneterie
Seventy years after Bonneterie street 11

3343419273.jpg

Photo Molinard.

Commentaires

seule la vitrine a changé, et la couleur des pilastres - par contre la maison mitoyenne a perdu sa porte bizarrement ornée

Écrit par : brigitte Celerier | 03/12/2012

Étonnante découverte pour moi que cette ancienne église paroissiale, surtout si proche de ND de la Principale !
Grâce à street view, vue du ciel on distingue un clocheton...
Ce blog est vraiment un formidable instrument d'étude de la ville.

Écrit par : Tilia | 03/12/2012

sacree histoire pour cette paroisse ST Genies..Il y a une question d'orientation à sa creation mais F C qui la connait tres bien va tout nous dire.
Je connais pas les limites exactes de cette parosse ?

Écrit par : Bourgue Michel | 03/12/2012

La façade laïcisée et ce n'est pas fameux. Un manque d'imagination lors de la restauration ?

Écrit par : jeandler | 03/12/2012

Pour répondre à Michel Bourgue. Triangle grossièrement délimité ainsi (aujourd'hui, pour mieux se repérer) pointe à l'est rue Rouge. On suit la Vieux Sextier puis la rue Thiers jusqu'à Guillaume Puy où le tracé, toujours Ouest-Est passe un peu au sud de la Thiers. De l'autre côté: de la rue Rouge au Portail Magnanen. A la base du triangle et hors les les murs (là où il y a le tribunal) se trouvait, double originalité, le cimetière paroissial.

Écrit par : Lou Ravi | 03/12/2012

Merci alors au Sud commencait celle de la Principale ?A la même epoque ?
Apres il y a aussi St Claire ....Celle de la Rue Grivolas (Chapelle) puis St Didier et je la suis perdu
Amen.

Écrit par : Bourgue Michel | 03/12/2012

Les 7 paroisses d'origine s'étendaient toutes jusqu'aux remparts. La Principale les atteignait par une étroite bande en pointe jusqu'à Magnanen, entre St Geniès et St Didier.

Écrit par : Lou Ravi | 03/12/2012

Pour répondre aussi à Michel Bourgue, les chapelles Ste Claire, des Ursulines Royales (rue Grivolas) et quantité d'autres (genre le Verbe Incarné, rue des Lices) n'étaient pas des églises ou chapelles paroissiales.

Lors du grand mouvement d'implantation d'ordres nouveaux du XVII°, on voit les chapitres des églises paroissiales lutter de toute leurs forces contre l'érection de clochers par ces nouveaux arrivants, par crainte sans doute que ces accessoires sonores détournent les fidèles vers d'autres lieux de culte...

Voilà pourquoi la plupart de ces chapelles doivent se contenter d'un petit clocher-arcade très discret !

Ceci étant précisé, je ne m'explique pas l'absence de grand clocher monumental à St Géniès, pas plus qu'à St Agricol (celui en place remonte seulement à 1744, on ne voit rien d'approchant sur les dessins antérieurs...)... Qaunt on pense aux immenses tours de St Didier ou de St Pierre !

Écrit par : Alain Breton | 03/12/2012

Très intéressant tout ça, mais ça n'explique pas pourquoi St Géniès et la Principale sont si proches l'une de l'autre...

Écrit par : Tilia | 03/12/2012

il y a aussi le clocheton d'Utopia et la façade vers Saint Didier qui est bien d'une église ou chapelle

Écrit par : brigitte Celerier | 04/12/2012

Les commentaires sont fermés.