Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Setanto an après 11 carriero Bounetarié | Page d'accueil | Carriero de la Balanço »

04/12/2012

Quaranto-dous an après 34 carriero Bounetarié

Quarante-deux ans après 34 rue Bonneterie
Fourty years after Bonneterie street 43

2091153357.jpg

Commentaires

quand la cuisine bouffe la vierge (l'avais jamais remarquée cette cuisine du dimanche)

Écrit par : brigitte Celerier | 04/12/2012

Combien de fois ne suis-je pas passée là dans mon enfance ? tous les dimanches (ou presque) pour accompagner mes parents aux vêpres des pénitents gris.
La teinte ocre foncé, presque couleur brique, du crépi ainsi que le nom de ce restaurant (où je n'ai jamais mangé car mes parents n'en avaient pas les moyens) se sont imprimés à vie dans ma mémoire.
C'est pitié de voir l'état actuel des murs de l'ancienne 'Bonne Auberge'.

Écrit par : Tilia | 04/12/2012

Oui, c'est pitié de voir l'état de la rue derrière le panneau de sens interdit. La Bonne Auberge était une de ces tables classiques et simples qui se réclamait de la cuisine française. Les fausse génoises, de part et d’autre de l’entrée, plantaient déjà un décor que relevait à l’intérieur, dans la petite salle à laquelle où l’on accédait en descendant une marche, un nappé Vichy. L’immeuble dont on remarquera les fausses ouvertures qui permettent de ménager quelques pièces plus grandes dans les étages connaîtra des fortunes diverses après la fermeture du restaurant. Plusieurs commerces se succédèrent. Et on y trouva, un temps, de tout, les habitués s’accordant à reconnaître la qualité du produit…sourire…
Au n° 32 on devine le magasin de musique Brémond-Bonnet qui curieusement, comme son concurrent Gervais, rue St Agricol, occupait une position d’angle. On se souvient de la jolie collection d’instruments placée dans les vitrines de la rue du Collège de la Croix pendant les Fêtes de Noël. Les fils et câbles sont toujours là. Et les horribles tags sont apparus, momentanément masqués ici par des repeints en jaunes successifs, les panneaux restant, hélas, maculés. La rue Collège de la Croix (pourquoi un double panneau ?) porte vraiment sa croix …

Écrit par : Lou Ravi | 04/12/2012

je suis ravi de cette photo et des commentaires de Lou et Tilla car etant à côte des halles je suis passe des centaines de fois devant ce restaurant sans jamais y etre entre.. Pourquoi je ne sais pas il y avait un mauvais qu'en diras t' on ..(mais??) aussi toutes les fois que je passe je dis "tiens encore un nouveau commerce"
Un peu plus haut il y avait 'La clinique des poupees "

Écrit par : Bourgue Michel | 04/12/2012

On serait tenté, sans être pudibond, de dire : Cachez ce sein que je ne saurais voir !

Écrit par : jeandler | 04/12/2012

Écrire un commentaire