Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Isle 91 | Page d'accueil | Quatre-vint an après Sant-Marciau »

27/11/2012

Setanto an après Sant-Marciau

Soixante-dix ans après St-Martial
Seventy years after St. Martial

3029142072.jpg2758801844.jpg3450274385.jpg

Photos Molinard.

Commentaires

là applaudir (s'interroger juste sur l'authenticité des fenêtres hautes, mais approuver = elles rendent l'esprit)

Écrit par : brigitte Celerier | 27/11/2012

Eglise et parc magiques un des plus beaux lieux de notre ville..... que d'histoire!
Parc tres ageable ,eglise un peu trop nue à mon goût.......

Écrit par : Bourgue Michel | 27/11/2012

Intéressantes comparaisons.. qui mettent en évidence toute la monstruosité de ces verrières démontées bien à propos !

L'abside de St Martial est légèrement antérieure à celle des Célestins (vers 1390), un peu moins chargée... mais résulte du même esprit. La nef est plus ancienne, mais on voit ses fenêtres sur un dessin de Martellange...

Le XIX° et le XX° n'ont pas cessé de s'acharner sur ces pauvres lieux. Le clôitre était encore debout dans les années 1820, comme la maison du Prieur qui s'élevait Nord-Sud en travers du jardin, accolée à la chapelle de la première travée de l'église.

Un qui a plus ou moins bien sauvé sa peau, c'est le grand bâtiment conventuel qui s'élevait sur la Sorgue le long des rues Joseph Vernet / JH Fabre. Lors de la création de la rue de la République, il se trouvait au beau milieu de la "percée", il fut démonté entièrement et remonté réhaussé et plié à angle droit (!) . Au passage disparaissait le portail central, curieusement concave et surmonté d'un fronton triangulaire...

Il y a un vestige de l'extrémité originale de cette construction, ce sont les trois dernières travées Nord de la rue des Vieillles Etudes, face à la rotonde de la Caisse d'Epargne.

Pour mémoire, ce bâtiment abrita le Musée Calvet jusqu'à son transfert à l'hôtel de Villeneuve-Martignan, dans les années 1840... Un plan d'aménagement dudit musée nous montre tout ça en état sous la Restauration...

Écrit par : Alain Breton | 27/11/2012

C'est de l'acharnement sur ce pauvre bâtiment !
Des édiles ignares de l'horrible XIX ème siècle.
Quel travail pour ramener les choses !

Écrit par : jeandler | 27/11/2012

Les verrières n'étaient pas top, mais on aurait pu garder le côté "romain" du reste, fontaine et statues. Ce qui me plait dans le parc actuel ce sont les palmiers. Pour le reste c'est un peu carré pour un endroit pareil et les bancs ne sont pas top non plus.

Écrit par : Claude | 27/11/2012

Moi aussi je déplore la perte de la terrasse bordée de balustres et de statues qui donnait à ce jardin un cachet "à l'italienne" que l'on retrouve un peu partout en Provence. Et je déplore surtout la perte du bassin en demi-lune qui faisait la joie des enfants.

L'actuel jardin "au carré" est une horreur, je trouve les palmiers ridicules, des tilleuls auraient fait de meilleurs parasols.

Écrit par : Tilia | 27/11/2012

Hé bien moi, les verrières ne me gênent pas... Mais c'est sans doute parce que j'ai la nostalgie de celle du jardin des plantes...

Écrit par : chri | 27/11/2012

Bien d'accord avec Chri !
Les verrières auraient pu être rénovées et continuer d'abriter un salon de thé et autres genre de rafraîchissements non alcoolisés, en lieu et place de l'ancienne Station Uvale. Pour voir le lieu enchanteur qu'était la Station Uvale au siècle dernier, regarder (à partir de 1:50) la vidéo déjà publiée par Michel :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2012/09/24/1936-la-estacioun-uvalo.html

Écrit par : Tilia | 27/11/2012

De plus, les verrières avaient l'avantage de cacher les fenêtres totalement discordantes et inesthétiques sous les arcs gothiques, ainsi que le très moche raccord entre le temple et l'office de tourisme.

Écrit par : Tilia | 27/11/2012

Vous savez je pense combien je déplore la disparition du bassin...
Les verrières, elles, avaient un charme certain, avec la balustrade et les statues.
Cette partie du jardin est devenue morte et l'église, malgré la bienheureuse restitution des ouvertures gothiques, commence à ressembler à une ruine !
Un cas de mise en valeur qui rime avec perte de vie...

N'hésitez pas à cliquer sur le tag "st-martial", j'ai déjà beaucoup traité le sujet.

Écrit par : Michel Benoit | 27/11/2012

Écrire un commentaire