Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Nounanto an après li Damo de Franço | Page d'accueil | Setanto an après au nord dóu Pichot Palais »

05/11/2012

Lou Plan de Deidié

Le Plan de Didier
The Didier Plan

222760273.jpg

Commentaires

et qui est ce Didier ? le saint ?
pas très bien centrée l'inscription, ne m'en plaît que davantage
mais jamais repérée

Écrit par : brigitte Celerier | 05/11/2012

Place Saint-Didier ?

Écrit par : Tilia | 05/11/2012

Vu !
place Théodore Aubanel, au coin de l'Hôtel de Forbin la Barben

Écrit par : Tilia | 05/11/2012

"Plan de Saint Didier" gravé sous la Révolution - à une époque où l'on laïcisait tous les noms.

Michel, toujours l'oeil acéré...

Écrit par : Alain Breton | 05/11/2012

Brigitte, Alain donne la réponse.

Pour la situation, Tilia, la réponse en cliquant sur l'image !

Alain, c'est à une suggestion de FCdeC que je dois ce repérage.

Écrit par : Michel Benoit | 05/11/2012

Pas très bien centrée mais quelle élégance
le ciseau à peine effleurant la pierre

Écrit par : jeandler | 05/11/2012

Entre Observance et Bancasse, je passe chaque jour au plan de Didier, et me réjouis du ravalement de la maison de Marcel, des inscriptions qui réapparaissent, et rêve de voir enfin la calade vide de voitures, la façade de (saint) Didier, nettoyée à son tour, et le bâtiment de droite qui, lui, cache moins sa médiévalité que Marcel's house, un peu plus lisible, car là, on est en plein patchwork, mais quelle belle place on pourrait avoir. Bernard Alligier me parlait autrefois d'un projet concocté avec l'ABF de l'époque, qui consistait à isoler la place des coulisses de la République avec un arceau de treillis, de bacs où on aurait planté des rosiers( altera rosa), et le tour était joué à peu de frais. Bernard est parti vers de plus verts paturâges, l 'amour est morte, mais les rosiers refleurissent. Alors, rêvons.... Merci Michel
F.C

Écrit par : challiol | 06/11/2012

Entre Observance et Bancasse, je passe chaque jour au plan de Didier, et me réjouis du ravalement de la maison de Marcel, des inscriptions qui réapparaissent, et rêve de voir enfin la calade vide de voitures, la façade de (saint) Didier, nettoyée à son tour, et le bâtiment de droite qui, lui, cache moins sa médiévalité que Marcel's house, un peu plus lisible, car là, on est en plein patchwork, mais quelle belle place on pourrait avoir. Bernard Alligier me parlait autrefois d'un projet concocté avec l'ABF de l'époque, qui consistait à isoler la place des coulisses de la République avec un arceau de treillis, de bacs où on aurait planté des rosiers( altera rosa), et le tour était joué à peu de frais. Bernard est parti vers de plus verts paturâges, l 'amour est morte, mais les rosiers refleurissent. Alors, rêvons.... Merci Michel
F.C

Écrit par : challiol | 06/11/2012

Les commentaires sont fermés.