Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Quaranto-sèt an après à la Balanço | Page d'accueil | Carriero Pichoto Calado »

13/11/2012

setanto-an après carriero dóu Pous-de-l'Arelha

Soixante-dix ans après rue du Puits-de-la-Reille
Seventy years after Puits-de-la-Reille street

423627820.jpg

2426507063.jpg

Photos Molinard.

Commentaires

Une petite place qui mériterait d'être réaménagée,
telle qu'elle est aujourd'hui, ça fait un peu fouillis

Écrit par : Tilia | 13/11/2012

sais pas, moi je lui trouve du charme ainsi, et la façade est plus belle de devoir être devinée

Écrit par : brigitte Celerier | 13/11/2012

La belle cachée derrière les arbres
mystérieuse
se laisse deviner

Écrit par : jeandler | 13/11/2012

Je pense que le bâtiment a été restauré, sinon, c'est bien qu'un arbre ait poussé. J'aime assez ce petit coin de verdure.

Écrit par : Claude | 13/11/2012

Nous avons déja largement échangé sur le travestissement de la Balance...

Mais j'avais sous les yeux il y a quelque temps un plan des années 1900, qui signalait déjà la fontaine (borne en fonte) à l'angle de l'hôtel de Sudre, comme le seul point d'eau du quartier. Ce qui en dit long, à mon sens, sur l'équipement sanitaire et la salubrité de la zone...

Écrit par : Alain Breton | 13/11/2012

Quant au "fouillis", il est surtout du au fait que les commerçants du coin prennent le domaine public pour une extension de leur boutique...

Écrit par : Alain Breton | 13/11/2012

> Alain Breton, c'est classique mais fait un peu désordre.

Écrit par : jeandler | 13/11/2012

Une autre vue ici :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2012/04/21/avans-apres-carriero-pente-rapide.html

Je pense que c'est à cette fontaine qu'Edmond Volponi prit une photo qui fut éditée en timbre poste :
http://www.phil-ouest.com/Timbre.php?Nom_timbre=Enfant_buvant

Je dois dire que cet endroit n'est plus qu'un entonnoir à touristes...

Écrit par : Michel Benoit | 13/11/2012

Bien trouvée, l'expression entonnoir à touristes !
Edmond aurait pris cette photo en 1950.

Écrit par : Lou Ravi | 14/11/2012

Ceci m'inspire une reflexion désabusée sur ces pauvres touristes que l'on gave de plaisirs consomptibles, et qui doivent confondre de retour au bercail, le trajet imposé d' Arles avec celui d' Avignon ou d' Assise,mais il leur reste dans les narines l'odeur façon-lavande de ces savons polychromes qui fleurent si bon le laboratoire. Michel, pitié, plus de Balance, ces images me donnent le blues. Je vais aller me replonger chez Durrel pour m'encanailler dans les bouges. Même si ça donnait une piêtre image pour une ville d'esprit, il y avait de la vie, alors que maintenant, c'est assaini, mais Sacrebleu, je préfére le cholestérol à la diéte de l'esprit....
F.C

Écrit par : challiol | 14/11/2012

FC, par lequel des cinq livres me conseillez-vous de commencer ?

Écrit par : Michel Benoit | 14/11/2012

Il faut lire le quintette dans l ordre, donc commencer par Monsieur, même si notre ami Lawrence nous emporte dans un drôle de désordre. Tiens je vais le relire. Je vais peut-être en savoir plus sur les secrets d Avignon, reconstituer les sept branches.....
F.C

Écrit par : challiol | 14/11/2012

J'ai entendu hier, à propos de la piétonisation du centre ville que la signalétique savait se faire discrète dans le secteur sauvegardé, un exemple que non.

Écrit par : Fardoise | 15/11/2012

Les commentaires sont fermés.