Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Isle 118 (1) | Page d'accueil | Isle 118 (2) »

05/08/2013

1970 : beatnik à Avignoun

BEATNIKS À AVIGNON - JT 13H - 05/08/1970

http://www.ina.fr/video/CAF91056472/beatniks-a-avignon-vi...

00:00 | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : hippies, foule, maire, duffaut |  Facebook | | | | Pin it! | |

Commentaires

on se faisait facilement accuser d'en être et l'accueil était peu gracieux (étais un tantinet en recul en revenant, et pourtant l'étais fort peu hippie)

Écrit par : brigetoun | 05/08/2013

Michel Thoulouze, pourtant homme du Midi, ne peut éviter le cliché : les avignonnais (qui se résument selon la caméra à quelques femmes en fichu) passent leur temps à boire du pastaga et à parler de choses insignifiantes. Henri Duffaut marche sur des œufs après sa défaite électorale face au sémillant RPR J-P Roux nouveau député. Son adjoint Raoul Colombe ne fait pas dans la dentelle et «dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas». Il rejoindra tout naturellement le FN plus tard. Mais les «Zippies» n’ont pas que des ennemis à droite. Au Club des Cheminots, route de Marseille, les amis de Georges (Benedetto, le frère d’André) iraient bien eux aussi s’armer de tondeuses contre ces lumpen-anars, fils de bourges qui se complaisent à vivre comme des pauvres…Il faut dire que les «bitniks» en cherchant à choquer le bourgeois provoquaient surtout l’incompréhension du plus grand nombre. Moins par leur accoutrement que par l’attitude et les excès de certains. Oublié le côté gentil baba-cool pour faire place à quelques business juteux (ce que dénonce Duffaut), oublié le minimum de respect à avoir envers ceux dont on attend qu’ils vous accueillent. L’état dans lequel certains jeunes des CEMEA laissaient parfois les locaux mis à leur disposition par la mairie n’arrangeait pas le contact avec les «nouvelles populations festivalières». Les agriculteurs, encore nombreux et organisés en ce temps là, savaient se faire entendre mais n’avaient rien à faire des «intellos-qui-se-lèvent-à-midi», néo-gauchos qui tentaient des mini-remakes de Mai 68. Puis le temps fera son œuvre, les beatniks raccourciront leurs chevelures et les avignonnais allongeront leurs idées…

Écrit par : Lou Ravi | 05/08/2013

Toute une époque, la seconde vidéo le montre aussi très bien, l'opposition de deux univers. Depuis ....

Écrit par : Fardoise | 14/08/2013

Les commentaires sont fermés.