Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Li biou velò | Page d'accueil | Li tres boulo »

09/09/2012

Lou castèu de Courtino au jour de vuei

Le château de Courtine aujourd'hui
Courtine chateau today

La façado La façade The façade
1772105154.jpg

La croto intrado nord La cave entrée nord The cave entrance north
2649688529.jpg

La croto intrado adré La cave entrée sud The cave entrance south
999817829.jpg

Lou bastimen di destré Le bâtiment des pressoirs The place of presses
2768907612.jpg

Li dous nivèu dóu terren Les deux niveaux du terrain The two levels of the ground
2886144844.jpg

Le projet de résidence hôtelière

La Provence du 30 mai 2009 :
Un centre de balnéothérapie, un hôtel quatre étoiles, une résidence de tourisme, un practice de golf et à terme une base nautique sur la Durance dotée de 400 anneaux… Sur le papier, le projet de transformation du domaine Gagon en complexe de remise en forme et de loisirs est plus qu'alléchant. Las, le tribunal administratif de Nîmes voit les choses autrement. Saisi par le préfet de Vaucluse, il a suspendu le permis de construire tacite accordé par la mairie d'Avignon à la SARL Château de Courtine, détenue par Philippe Berman et Alain Proux, qui ont racheté 68 des 90 hectares que comptait encore la propriété Gagon. En substance, le préfet estime que le risque d'inondation est réel dans ce secteur et que la réglementation de la zone n'autorise que des constructions liées et nécessaires à l'exploitation agricole. Alors, exit la balnéo? Peut-être pas car la Ville a décidé de faire appel et affûte ses arguments: non seulement l'aménagement d'un complexe de loisirs serait compatible avec le POS à condition de conserver le volume existant, ce qui est le cas, mais le risque d'inondation serait presque nul sur le secteur. Bernard Gagon, qui possède toujours 22 hectares en Courtine, abonde dans son sens: la dernière inondation en Courtine remonte à 1968 et depuis, les digues ont été renforcées. Si ce terrain est un jour inondé à nouveau, alors la gare TGV sera elle aussi sous les eaux".
J. Rumello et F. Bonnieux

Info Avignon du 6 janvier 2011 :
Il en sera de même pour des projets plus ou moins fantaisistes de parc de loisirs nautique ou de parc d’attractions Spyland (sur le thème de l’espionnage) ou de Tahiti Park. Même sort apparemment, suite à recours préfectoral devant le tribunal administratif, avec le projet de Château de Courtine, dont la propriété devrait être reconvertie en résidence de tourisme 4 étoiles. Était également prévu la réalisation de 108 appartements, un centre de balnéothérapie et un golf. Coût de l’opération : 10 M€.
La société Sasco, filiale du Château de Courtine, avait également obtenu de l’État et de la Compagnie nationale du Rhône (CNR) la concession jusqu’en 2023 d’un terrain de 12 ha situé à la pointe de Courtine. Sasco envisageait d’y réaliser, pour près de 25 M€, un lieu dédié aux loisirs avec un port de plaisance de 400 places et un complexe d’habitat touristique saisonnier de 150 logements sur 7 ha. Christian Étienne, adjoint au tourisme de la mairie d’Avignon, a cependant récemment relancé l’idée d’un port, en partenariat avec Véolia.
Les Petites Affiches de Vaucluse

Commentaires

Si les bâtiments avaient été conservés en l'état où ils se trouvaient il y a environ un siècle, à mon avis, le mieux aurait été d'en faire un écomusée avec dégustation de Côtes du Rhône.
Une utilisation qui, vu la fréquentation touristique de la ville, aurait pu rapporter assez d'argent pour financer deux ou trois emplois et l'entretien des locaux...

Écrit par : Tilia | 09/09/2012

l'idée est séduisante - mais si le terrain est inondable....
serait-ce économiquement viable d'en faire juste un restaurant ou autre (sans construction) avec des bateaux ?
bel endroit

Écrit par : brigetoun | 09/09/2012

Je m’attache parfois à des détails: on n’avait pas besoin de barreaux aux fenêtres (cf celles de hautes ouvertures de la cave) au début du XXème…

Le projet de Courtine est donc, comme le montrent ces précisions, un serpent de mer. Il plaît à ceux qui aiment le béton (sauf là où ils habitent) et attire effectivement bétonneurs, spéculateurs et affairistes de tout poil. Je ne suis contre un port fluvial, discret, si cela peut nous débarrasser définitivement de celui qui constituait une verrue visuelle à deux pas du Pont St Bénézet. Dans les documents du SCOT ce coin encore vert de Courtine vit apparemment une curieuse situation cartographique. On est là dans la «Coulée verte du Rhône et de la Durance» (Cf le DOG), dans un secteur à protéger structuré par sa qualité environnementale. Mais on est aussi dans ou à la marge d’une « ZAC à requalifier». Le rapport de présentation de 2010 restait dans le flou en indiquant «superposition d’un projet de développement de l’urbanisation ou d’un projet d’implantation de ferme éolienne ou photovoltaïque avec enjeux paysagers, agricoles ou environnementaux : nécessité de débattre.
Dans les années qui viennent une bonne inondation mettra peut-être tout le monde d’accord !

Écrit par : Lou Ravi | 09/09/2012

très belles photos...
L'idée du golf ou du parc d'attractions..., je déteste...
J'aimerais des CHEVAUX...
On oublie trop que le CHEVAL travaillait...et +encore!!!,
L'Homme ne pouvait rien sans lui...
L'idée d'un port...?, je ne sais pas...mais j'aime les péniches...
Les bâtiments sont très beaux..., j'aimerai qu'ils soient classés...,
de même...,le parc de Courtine...,une réserve naturelle....
Le risque d'inondation protège ce lieu des spéculateurs...,ils parlent de malédiction....
Un plan des constructions...,serait intéressant..., pour voir le circuit du Raisin...aussi!, entre autre...

Écrit par : patricia gauthier-bonnal | 09/09/2012

Bizzare avec toutes ces constructions en Courtine que seul le secteur du Château soit innondable ...!
Le Prefet ne veut pas se mouiller ou il n'a pas ete arrose............

Écrit par : michel Bourgue | 09/09/2012

C'est vrai que ces bâtiments sont très beaux et, apparemment, bien conservés. On construisait solide à l'époque...
Mais ne peut-on en faire autre chose qu'un centre de loisirs ?
Des appartements hors d'eau ?
Chez nous la cave coopérative s'est vendue il y a quelques années et le nouveau propriétaire petit à petit l'a transformée en appartements.
Au début on criait au fou... ben maintenant on se dit qu'il avait peut-être ben raison... jusqu'à la prochaine grosse inondation comme dirait Lou Ravi !

Écrit par : Pat | 09/09/2012

On n''est pas ici dans le cadre d'une petite opération de réhabilitation d'une construction comme avec une cave coop transformée.
Le problème majeur de ce genre de projet (celui de Courtine) est, outre le fait qu'il bouffe encore des hectares de terres, qu'il a, sous-jacente, une opération de spéculation immobilière pure: les Résidences de Tourisme, Hôtelières, passées le délai de défiscalisation, retombent dans le lot commun de l'habitat. C'est le coup classique de nombre d'opérations vues un peu partout, souvent en bernant les élus de petites communes ou profitant au contraire de leur bienveillance because quelques intérêts spéculatifs sur la valeur des terres agricoles. Personne ne peut empêcher, une fois le délais écoulé, le proprio du "complexe" de le vendre à la découpe. C'est le cas à Saumane où le village hôtelier est aujourd'hui une succession de pavillons privés, majoritairement achetés par des hollandais. Pendant ce temps nos jeunes qui cherchent à se loger décemment n'ont que leurs yeux pour pleurer...Occasion de rappeler que la spéculation n'est pas que l'apanage de la Droite. C'est tout de même Michèle Demessine (aujourd'hui sénatrice communiste, adjointe de Martine Aubry à Lille, qui soigne par ailleurs son image sur Wikipédia) qui fit adopter une mesure faisant sortir les résidences hôtelière de la réglementation commune du temps où elle était Secrétaire d'Etat communiste au Tourisme. Et c'est la droite qui corrige le tir ! N'est-ce pas Christian E. il doit être content ! http://www.partenaire-europeen.fr/Actualites-Conseils/actualite-de-l-immobilier/La-fiscalite-immobiliere/Dispositif-Demessine-amendement-residences-tourisme-20101209

Écrit par : Lou Ravi | 09/09/2012

la méthode: "Corse"..., finalement est à reconsidérer...,
bon dimanche à toutes et tous...

Écrit par : patricia gauthier-bonnal | 09/09/2012

Dans 3 mois il y aura dans toute la presse (dates regulieres toutes les annees )
Que fait on des SDF et des sans abri.....La il y a de la place,bus pour chercher du travail et niche ou batiment pour loger leurs chiens...terre pour quelques legumes
En plus ces batiments sont à l'etat
Nous vivons que de faux problemes..

Écrit par : michel Bourgue | 09/09/2012

Les bonnes idées s'arrêtent souvent où commence la liberté du propriétaire...

Écrit par : Michel Benoit | 09/09/2012

la liberté de propriété est un droit...certes!,
mais tous droits entrainent des devoirs...et là,
un devoir de Mémoire me semble obligatoire pour nous et nos enfants...,
et cette idée devrait être au coeur de tous les projets...
Respect pour la Courtine..., le Rhône et La Durance veillent sur son destin...

Écrit par : patricia gauthier-bonnal | 09/09/2012

ayant lu Lou Ravi, suis férocement contre le projet

Écrit par : brigetoun | 10/09/2012

Nous sommes manifestement dans une période qui n'est pas spécialement favorable aux projets hôteliers... Courtine... Hôtel des Monnaies... Ancienne prison...

Écrit par : Michel Benoit | 10/09/2012

Hôtel des Monnaies, c'est vrai... on n'en parle plus !
Lui aussi est en train de faire pschitt ?

Écrit par : Tilia | 10/09/2012

C'est pas que je suis contre ce projet de résidence hôtelière, je trouve même très intéressant l'idée de centre balnéothérapie, hôtel de luxe, etc. Mais selon moi, il fallait trouver un autre emplacement au lieu de transformer un ancien domaine qui existe déjà

Jess

Écrit par : balnéothérapie | 25/09/2012

voila qui rejoint mon commentaire de ce matin sur le port de plaisance!

Écrit par : guima | 28/04/2014

voila qui rejoint mon commentaire de ce matin sur le port de plaisance

Écrit par : guima | 28/04/2014

Les commentaires sont fermés.