Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Cènt-e-trege an après la Crous-Blanco 2 | Page d'accueil | Lou descargadou de la carriero Ledru-Rollin »

30/08/2012

Cènt an après la Crous-Blanco

Cent ans après la Croix-Blanche
A hundred years after the Croix-Blanche

902294968.jpg

  Photo Georges Estève.   Photo Charles Bartesago.

Commentaires

Épuration progressive du décor.
Déjà, les fils du téléphone sont déposés; un des boute-roues écrasé remplacé par un morceau de rail...
Il était sympa et accueillant le portail ouvert de l'hôtel puis du garage; plus revêche, l'actuel.
La remise pour les voitures à chevaux avec peut-être du foin et un picotin pour les bêtes.

Écrit par : jeandler | 30/08/2012

mais il lui arrive d'être ouvert (bon pas très longtemps, mais tout de même)

Écrit par : brigetoun | 30/08/2012

Farines - Tourteaux
le grainetier, déjà ?...

Écrit par : Tilia | 30/08/2012

Est-il possible d'avoir l'adresse. Merci

Écrit par : mestiri | 30/08/2012

L'adresse : 33 rue Carreterie. En fait, c'est presque place des Carmes.

Écrit par : Michel Benoit | 30/08/2012

D'autant plus que c'est l'ancienne entrée du couvent des Carmes.

Écrit par : Michel Benoit | 30/08/2012

Les tourteaux c'était des crabes?

Écrit par : chri | 30/08/2012

Rapidos: mes mêmes annuaires (cf l'enseigne du coutelier Roulph) indiquent Graineterie Dufour (comme on le lit sous l'enseigne Farines-Tourteaux) mais aussi Vigier, à la même adresse. Les grainetiers vendaient bien évidemment des issues comme ici.

Écrit par : Lou Ravi | 30/08/2012

Très intéressante, cette triple série de clichés anciens et modernes sur le portail du couvent des Carmes (Grands Carmes).

Je ne pense pas que les maisons de part et d'autre aient été reconstruites, elles ont du simplement être "modernisées" avec repercement d'ouvertures et enduit sur les pierres de taille (l'horreur absolue...). Et on ne dira jamais assez les ravages exercés, en termes de salubrité et d'esthétique, par le fameux impôt sur les portes et fenêtres, instauré par la Convention et supprimée seulement en 1926 !

A gauche du portail, la très belle ouverture (dans le temps) avec sa clé et ses sommiers, constitue un très bel "arc de boutique" sans doute contemporain de la reconstruction de l'église des Carmes (années 1670). C'était d'ailleurs encore sa fonction il y a cent ans...

Et pour finir, les tourteaux c'est pas des crabes dans un panier, c'est le résidu de pression d'oléagineux (colza, tournesol, maîs...) qui servait à l'alimentation animale, comme les farines.

Écrit par : Alain Breton | 30/08/2012

Et pour le nom la Croix Blanche vous avez une idée ?
Parce que ça m'interesse par rapport à l'histoire de mon village du Gard où il y a aussi un édifice qui s'appelle comme ça
Il a été relais de poste, auberge, mais avant c'était un hopital tenu par des religieux (Moyen Age je pense)
Et il y a une grande croix (noire !) dans sa cour, en bordure de l'ex RN106, ex voie impériale,... peut-être même voie Régordane !
Ce nom a t'il un rapport avec l'ordre religieux qui l'occupait ?

Écrit par : Pat | 30/08/2012

A priori la Croix Blanche n'était pas un signe distinctif des Carmes. (leur blason n'a rien à voir).

Peut-être allusion à la Suisse ou la Savoie, ces deux régions étant réputées pour la qualité de leur hospitalité...

Quant aux croix, elles marquaient souvent des carrefours et à Avignon on a la rouge, la verte, celles des Oiseaux, de Joannis, de Noves... je dois en oublier quantité !!

Écrit par : Alain Breton | 30/08/2012

Intéressante série, au départ je n'avais même pas reconnu l'endroit. C'est l'entrée d'un théâtre, en juillet, sinon c'est toujours un garage privé, non ? Cette entrée est aussi belle que celle de l'église, sur la place, mais bien moins mise en valeur.

Écrit par : Fardoise | 31/08/2012

sur la place des Carmes il y avait aussi une agence immobilié qui portait le même nom.

Écrit par : guima | 31/08/2012

Écrire un commentaire