Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Visto d'Avignoun 4 | Page d'accueil | Lou balcoun »

16/07/2012

Juliet 1968 : au clastro di Carme

Juillet 1968 : au cloître des Carmes
July 1968 : at the cloister of Les Carmes

3842550900.jpg

Photo X.

Commentaires

c'est curieux il me semble que la porte a changé, non ? suis brumeuse là mais ne la reconnais pas, je sais bien que quand j'y arrive c'est le trou qui m'intéresse

Écrit par : brigetoun | 16/07/2012

La porte que l'on voit sur la photo est celle de la Maison Manon.
L'entrée du cloître est plus à droite.

Écrit par : Michel Benoit | 16/07/2012

Le calme avant la tempête ? (tu ne donnes pas le jour du mois).

Écrit par : Lou Ravi | 16/07/2012

Quand je dispose de ces informations, je les mentionne sous la photo.
Je n'ai qu'un tirage papier sans aucune indication de date ni de photographe.
Les archives municipales, qui doivent avoir un tirage identique, n'en savent pas plus.
Il s'agit manifestement du public du Living Theater.
S'il n'a donné qu'une seule représentation, nous pourrons connaître le jour !

Écrit par : Michel Benoit | 16/07/2012

Le Living avait trois pièces à son programme. Et les Carmes leur étaient consacrés. Je ne sais plus si c'est au moment d' Antigone ou de Paradise Now (deux des trois pièces du Living) que le clash a eu lieu. Il me semble que nous avons parlé de ces événements, déjà, sur ton blog. Sur la photo, un public "classique" du Festival. Les autres allaient-ils venir ?

Pour mémoire ci-dessous un extrait d'un tract du PCF (cellule avignonaise Paul Vaillant Couturier):

"Chaque soir de 21h à 3h du matin, des groupes qui se prétendent révolutionnaires hurlent et manifestent...Le mot d'ordre -Le théâtre est dans la rue- n'est qu'une variante du mot d'ordre -le Pouvoir est dans la rue-. Il est aussi irresponsable, irréaliste, aussi gros de désordres, aussi nuisible donc aux intérêts de la population...etc..."

A faire relire aux camarades...

Écrit par : Lou Ravi | 16/07/2012

entre le 18 et le 29
mais qu'une pièce "Paradise now"

http://lamblard.typepad.com/weblog/2006/07/living_theatre_.html

Écrit par : tassa | 16/07/2012

Il y a un intéressant témoignage, celui de Jean-Marie Lamblard :
http://lamblard.typepad.com/weblog/2006/07/living_theatre_.html

Écrit par : Michel Benoit | 16/07/2012

Ah, je me suis fait prendre de vitesse par Tassa !

Écrit par : Michel Benoit | 16/07/2012

Beck arrêtera rapidement de jouer Antigone et Mysteries and smaller pieces ne sera donné qu'une fois. Je pense, vu l'ambiance calme que la photo est antérieure au 22 juillet. Ce soir là, à l'occasion de la représentation d'Antigone, le Living fait entrer gratuitement une centaine de personnes. C'était le début des événements de juillet qui culminèrent le 26 avec la représentation de Paradise Now. Les anciens du quartier se souviennent de l'incompréhension régnant entre les jeunes venus soutenir le Living, manifestant bruyamment une grande partie de la nuit, et nombre d'habitants, ouvriers, personnes âgées, excédés par le tapage et leur repos volé.
Peytavin, Costa, Provost, entre autres: belle collection de photos. ressortira-telle un jour ?

Écrit par : Lou Ravi | 16/07/2012

...et Max Parpaleix... et Edmond Volponi... et Mario Atzinger... on en oublie forcément.
La photo ci-dessus fait partie d'une série de tirages qui représentent le Living en 1968.
J'en publierai deux d'ailleurs dans les jours qui viennent.
Pour Yvon, ses nombreuses photos doivent être dans les archives du Dauphiné Libéré.
Il y en a cinq sur le site des archives municipales dont une (le Living) laisserait à penser que celle que je publie actuellement et les deux à venir sont de lui.

Écrit par : Michel Benoit | 16/07/2012

Une page d'histoire avignonnaise et plus

Écrit par : jeandler | 16/07/2012

Écrire un commentaire