Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Sèn enebi 77 | Page d'accueil | Atmousfèro 1900 : dins la carriero »

08/05/2012

Cènt an après balouard de la Ligno 3

Cent ans après boulevard de la Ligne 3
A hundred after Ligne boulevard 3

1085906591.jpg
Photo Charles Bartesago

1775006292.jpg

Commentaires

on a l'impression que tout a changé

Écrit par : brigetoun | 08/05/2012

"La tour, prend garde, la tour, prend garde" !

Pourquoi a-t-elle disparu ? sacrifiée ?... écroulée ?...

Écrit par : Tilia | 08/05/2012

Mais c’est le Rhône à marée basse !
La conserverie des frères Maître paraît fermée. Les militaires qui sont là parlent-ils de sa prochaine démolition ? La Tour des chiens est en voie de dégagement. Tout au fond à gauche probablement un lavoir flottant et, au dessus, devant l’arbre, au sec, son étendoir à linge.
Aujourd'hui: "joli" et net, mais toute vie à disparu. Au moins sur cette photo de calme plat côté circulation...

Écrit par : Lou Ravi | 08/05/2012

Cette comparaison montre bien que les villes du bord du Rhône se sont coupées du fleuve, ce n'est plus qu'une promenade et non un lieu de vie et d'échanges (Avignon n'est pas la seule et il y a des exemples encore pires). Ce qui coupe la ville du fleuve : la circulation à 4 voies rapides et encore ce n'est pas une autoroute comme à Valence. Un vrai tour de force Michel de parvenir à photographier cet endroit sans aucun véhicule.

Écrit par : Fardoise | 08/05/2012

Brigetoun, oui, il faut bien chercher pour trouver quelque chose d'identique !!!

La faute notamment aux arbres qui cachent en particulier la tour, Tilia.

Lou, Fardoise, pas vraiment de calme plat automobile, mais un déclencheur actionné entre deux vagues... Eut-il mieux valu faire figurer le flot de véhicules ?

Calme plat, vagues, flot, on en parle comme de la mer...

Écrit par : Michel Benoit | 08/05/2012

Le Rhône à marée basse,
la circulation plus que fluide
Que demande le peuple ?
Si je comprends bien, à l'abri de la muraille, on s'était installé sans craindre l'inondation... la ville trop petite ?

Écrit par : jeandler | 08/05/2012

Ces quatre voies, si elles pouvaient être enterrées, que l'accès au fleuve ne soit pas barricadé...

Écrit par : chri | 08/05/2012

Ce n'est pas de la Tour des Chiens que je parlais, mais de la tour qui se trouvait derrière elle et qui sert à présent d'escalier aux touristes circulant entre le Pont St Bénezet et le Rocher des Doms :
http://www.paca.culture.gouv.fr/banqueImages/imago/ficheple.php?SERV=crmh&id=05840231NUCA&titre=

Cette tour a-t-elle été sacrifiée sur l'autel du sacro-saint tourisme pourvoyeur des finances munipales ?

Écrit par : Tilia | 08/05/2012

Il ne s'agissait pas d'une tour, Tilia, mais du réservoir d'eau.

Écrit par : Michel Benoit | 08/05/2012

Réservoir obsolète, d'accord.
Mais pourquoi l'avoir démoli ?
Ne pouvait-on pas faire passer l'escalier sans abattre sa muraille ?
Comparé à l'ancien, L'aspect actuel n'est pas très beau et la modification a transformé cet ancien réservoir en fausse ruine, ce que je déplore.

Écrit par : Tilia | 08/05/2012

Les salles Jeanne Laurent méritaient bien une petite terrasse.
Elles seraient restées des caves sans lumière du jour.
Et le point de vue est si beau...

Écrit par : Michel Benoit | 08/05/2012

On aurait sans doute pu ouvrir des baies dans la muraille sans toucher à la couverture du sommet qui offrait déjà un joli belvédère.
J'aimerais avoir l'avis de Lou Ravi sur cette "amélioration" et son aspect de fausse ruine...

Écrit par : Tilia | 08/05/2012

Je dois faire mon mea culpa, car effectivement, ce qui était l'extrémité des réservoirs d'eau est manifestement la base d'une tour, celle de la livrée des cardinaux dite "Petit Palais" !
Elle s'effondra en 1767.

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 17/11/2016

Les commentaires sont fermés.