Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog


« Sèn enebi 81 | Page d'accueil | Cènt-e-trege an après la Crous-Blanco 1 »

28/08/2012

Trento an après Manufrance

Trente ans après Manufrance
Thirty years after Manufrance

1243733365.jpg

MARS 1981 devant le second magasin Manufrance :
2952201864.jpg

Commentaires

je ne savais pas que Manufrance avait des magasins - j croyais que cela fonctionnait uniquement avec le catalogue (et quel catalogue !)

Écrit par : brigetoun | 28/08/2012

Trente ans seulement ? je pensais qu'il avait fermé plutôt

Écrit par : Tilia | 28/08/2012

Même type d'immeuble que celui de Marseille qui était rue de la République. Vélos, boules de pétanques, fusils en vitrine. Mon microscope de gamin venait de ce magasin qui avait aussi une entrée rue du Vieux Sextier non loin de l'autre boutique Manufrance, presque en face. Avignon avait donc la particularité d'avoir deux magasins Manufrance. Fermeture dans les années 80 il me semble aussi. La France commençait à casser ses usines, la "grande distribution", celle qui importe tout, se répandait partout.

Écrit par : Lou Ravi | 28/08/2012

Le catalogue..les premiers appareils photo et camera...et le camping...
Et les premiers credits pour les jeunes.
Le magasin de reve pour tous les gamins ( j'y passais des heures)(mais sans un sous)
sa fermeture a entraine le declin de cette rue

Écrit par : Bourgue Michel | 28/08/2012

Manufrance : une institution!
Mise à genoux par les banques.

Écrit par : jeandler | 28/08/2012

Mon Père était très Manufrance et il est devenu très banque populaire aussi.
Je pensais la même chose que Brigetoun.
A Sérignan au mois de juin, près de Béziers, j'ai eu le désagréable surprise de voir que l'Ecureuil avait pris la place d'une petite supérette.

Écrit par : Claude | 28/08/2012

Ah Manufrance, toute une époque. Un catalogue qui n'avait rien à envier à celui des "Objets introuvables" !

Écrit par : Fardoise | 28/08/2012

La disparition du magasin Manufrance fut également triste pour moi.
Adolescent, tout ce que j'avais envie d'acheter s'y trouvait !
Je dois avoir encore quelque part une longue-vue qui en vient et peut-être un microscope.

Écrit par : Michel Benoit | 28/08/2012

Mais zalors... il y avait DEUX Manufrance ?!!!
je me souviens seulement de celui de la rue du Vieux Sextier
il était où l'autre ?..

Écrit par : Tilia | 28/08/2012

Comme le dit Lou, Le "grand" magasin ci-dessus avait une entrée entre la place Jérusalem et la rue Florence (place St-Jean-le-Vieux) et une autre sur la rue du Vieux-Sextier. Quant au "petit" magasin Manufrance, il avait son entrée presque en face de son grand frère, rue du Vieux-Sextier.
Malheureusement, Google Street confond la rue du Vieux-Sextier avec la rue Florence...
Impossible d'aller y faire un tour !

Écrit par : Michel Benoit | 28/08/2012

Merci Michel pour tes infos. J'ai trouvé sans problème l'endroit de ta photo sur Google Maps
http://goo.gl/maps/IO3dt
à force d'y repenser, il me semble revoir le petit magasin Manufrance dont tu parles. Mais il faudrait que j'en vois une photo pour être sûre que ce n'est pas un souvenir reconstitué par mon imagination !

Écrit par : Tilia | 29/08/2012

Ce n'est pas la rue du Vieux-Sextier !!! (Elle est derrière.)
Mais la rue Florence et la place Jérusalem !!!

Écrit par : Michel Benoit | 29/08/2012

Oups ! Mal compris ton message. Oui, c'est bien l'endroit de ma photo !

Écrit par : Michel Benoit | 29/08/2012

Entre le stock americain et autre?je me rappelle voir les comis sortir pour alles chercher ailleur?

Écrit par : Bourgue Michel | 29/08/2012

Le restaurant a ete ouvert par un peintre espagnol de talent et reconnnu...
Le resto equipait de A à Z dans les normes ultra moderne de l'epoque.Mais helas pour vivre il a fallu qu'il reprenne son chevalet( annee 1980)puis vente au Restaurant Le Pichet.

Écrit par : Bourgue Michel | 29/08/2012

En mars 1981, j'ai fait cette photo devant la façade du second magasin Manufrance :
http://avignon.midiblogs.com/media/00/00/1484570262.jpg

Écrit par : Michel Benoit | 29/08/2012

Écrire un commentaire