Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Es l'ouro d'ama... | Page d'accueil | Manjo-pèiro suito »

11/04/2012

Quatre-vint an après carriero di Tenchurié 2

Quatre-vingts ans après rue des Teinturiers 2
Eighty years after Teinturiers street 2

1194066834.jpg

Louis-Agricol Montagné (1879-1960) "Rue-des-Teinturiers" aquarelle

Merci Tilia !

Commentaires

une roue perdue - et une façade très refaite à gauche
jolie aquarelle une fois encore

Écrit par : brigetoun | 11/04/2012

On voit encore les accroches de la roue sur les murs de pierre de chaque côté.

Il semble que l'ancien platane ait été remplacé par un petit jeune, sauf s'il y a un défaut de perspective dans le dessin et que l'arbre qu'on voit soit le même ?

Écrit par : nathalie | 11/04/2012

Joli. Le premier platane a effectivement été remplacé, il devait pousser le mur au risque de le faire tomber. II y avait deux roues à cet endroit (en reste une sur l’aquarelle) et 15 dans cette portion de rue (une seule aujourd’hui). A gauche magasins de mode et de bouche. Et des ateliers dont les machines étaient mues par les roues dont les axes traversaient souvent la rue, sous la calade. Marc (Maynègre), notre spécialiste du quartier et d’Avignon en général, pourrait nous en dire plus. Rue marante l’été (l’hiver c’est Waterleau morne plaine) avec ses mangeoires aux assiettes largement ensaladées (rien à bouffer mais c’est si joli à la bougie !) aux terrassettes minuscules mais so typical touch ! Les théâtreux parisiens adorent et en redemandent…

Écrit par : Lou Ravi | 11/04/2012

Marc Maynègre, que je ne vois plus dans les rues, ne doit pas être très cybernaute...

Écrit par : Michel Benoit | 11/04/2012

Extraordinaire ces roues subsistantes à l'abri du mur. Témoins.

Écrit par : jeandler | 11/04/2012

Écrire un commentaire