Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Publicacioun sus la muraio | Page d'accueil | Quaranto-sèt an après carriero de la Vièio-Posto »

29/03/2012

Quaranto-sèt an après carriero dóu Pous-de-l'Arelha

Quarante-sept ans après rue du Puits-de-la-Reille
Fourty-seven years after Puits-de-la-Reille street

2874813288.jpg

Photo Mario Atzinger 1965 Archives municipales 57Fi68

Commentaires

Quel changement !

Écrit par : Claude | 29/03/2012

pas tant justement - retapé mais tel que

Écrit par : brigetoun | 29/03/2012

Coïncidence, je viens justement de lire un article sur les hypsters qui vampirisent les quartiers populaires :
http://www.rue89.com/rue89-culture/2011/12/19/alleluia-la-mort-du-hipster-ce-subversif-de-pacotille-est-imminente-227661

..."et achèvent l'œuvre de gentrification entamée par les bobos qui les ont précédés"
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gentrification

La comparaison entre les deux photos ci-dessus illustrent bien le phénomène.
Heureusement, l'article de rue89 annonce dans sa conclusion, si ce n'est la mort des hipsters, du moins leur remplacement par "des jeunes ayant compris que leur avenir passera par la création de modèles sociétaux alternatifs, respectueux de chacun et solidaires, et par le combat politique pour les imposer.

Écrit par : Tilia | 29/03/2012

Je comprends la pierre devant la voiture garée de la photo ancienne. La pente est super raide à cet endroit - continuation de la "pente rapide" :)

Je pense que le bitumage de cette rue qui semble défoncée a dû être une bonne chose.

Écrit par : nathalie | 29/03/2012

Bobhists: à foison à Marseille d'où je rentre. Le moindre rayon de soleil les fait sortir comme les limaces les nuits de rosée...Quartier du Panier et ce midi excellents spécimens cours Julien, affalés sur des transats (nouvelle tendance cosy-croisière sur une ou deux terrasses de la place): Libé, glace à la lavande et rosé tiédasse.

Les photos et mes notes: bar-tabac Nicolet au n° 4 de la rue. Les deux types doivent être des gitans (on disait "caraques") de ce coin où ils étaient nombreux. Vélo, mobylette, mais qui trouve la marque de la voiture (dont le frein à main ne devait guère être efficace) ?

Le magasin moderne: rien de provençal et surtout pas ces rideaux en pointe qui, placés aux fenêtres, signalent inévitablement la présence de quelque personne estrangère ! Sourire...

Écrit par : Lou Ravi | 29/03/2012

Extra la photo "Bar-Tabacs" avec un S.

Et cinquante ans plus tard, le trottoir n'est toujours pas fini. Une mauvaise pente.

Écrit par : jeandler | 29/03/2012

La voiture vintage, c'est une Peugeot 402
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:MHV_Peugeot_402_Sedan_02.jpg

Écrit par : Tilia | 29/03/2012

Les commentaires sont fermés.