Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Atmousfèro 1900 : li drole d'Avignoun | Page d'accueil | Un bourdèu de la carriero di Croto »

21/03/2012

Lou palais di papo cènt an après

Le palais des papes cent ans après
The popes palace a hundred years after

2354012720.jpgCharles Alexandre Chartier "Le palais des papes" aquarelle.

2013119469.jpg

Commentaires

Quelle belle lumière: même approche, même heure, une touche de rose, les ombres bleues. Suoerbe, Michel.
Crillon a levé le siège

Écrit par : jeandler | 21/03/2012

beau vis à vis - j'aime l'aquarelle (et il n'y avait pas encore ces petits toits aux tourelles)

Écrit par : brigetoun | 21/03/2012

Ah, encore Chartier. Mais après tout c'est bien car il est un peu oublié aujourd'hui. Je préfère les abstractions, très personnelles, de ce parisien, issu d'un milieu modeste, venu dans le Midi pour soigner des problèmes de santé. Occasion de rappeler son amitié avec Freyssinette Billon, habituée du Grand Bar et propriétaire du Petit Manoir aux Angles (où tous les acteurs des premières années du Festival descendaient). Freyssinette, elle-même peintre, fit le portrait de Charles-Alex qui nous a quitté en 1981, il avait 86 ans. Il ne s'était pas remis de la mort en 1967 de Sima Zagorosdsky, d'origine russe, qui vivait à Paris dans ce qui avait été l'atelier de Gauguin. Il l'avait épousée (en deuxième mariage) en 1958. Ceux qui ont connu Chartier parlent d'un homme discret, humble et souvent miséreux car refusant les honneurs et les convenances. A noter qu'il fut l'élève de Claude Firmin et que sa production, irrégulière, fut, au bout du compte, importante.

Écrit par : Lou Ravi | 21/03/2012

Comme c'est bien réparti! A Michel les lieux à Lou les humains!

Écrit par : chri | 21/03/2012

Bravo à toi Michel d'avoir su retrouver si exactement le lieu où le peintre a dû poser son pliant.

En vrac d'autres réflexions :
L'alignement des lauriers roses en pot ajoute-t-il quelque chose au lieu ?

Manquent les deux tourelles au dessus du portail d'entrée.

Merci à Lou d'avoir fait revivre un peu Chartier pour nous.

Écrit par : nathalie | 22/03/2012

Écrire un commentaire