Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Sènso titre | Page d'accueil | Cartoucho 1 »

25/11/2011

Camp dóu desounour

Champs du déshonneur
Fields of dishonor

6253c43af800ff719f39df4b8ee734d9.gif

 

 

 

Roux Ravier Roig

 

33572ab7fcf407007477d37105d9adb0.gif

Leurs logos n'ont jamais Soun lougou n'an jamai
Honoré le blason Ounoura lou blasoun
Honte je me permets Iéu desvergougnarai
Aux maiRes d'Avignon Li maiRe d'Avignoun
   
Il est sur fond de gueule Founs rouge de coulour
Aux trois clefs d'or en fasces    Faisso tres clau d'or dintre
De toujours c'est le seul Soulet despièi toujour
Qu'il reprenne sa place Que recoubre soun cèntre

Commentaires

il est pourtant bien beau (mais l'époque est au bleu)

Écrit par : brigetoun | 25/11/2011

Il n'y a que le festival, avec Vilar, qui ait repris les clés. C'est vrai que la gueule de nos jours n'a plus vraiment cours et que l'époque est au bleu, comme le dit si bien Brigitte.

Écrit par : Fardoise | 25/11/2011

Pour moi le gueule a plus de gueule et les trois clés plus d'allure que le pont St Bénezet disproportionné (malgré leur origine aux deux tiers religieuse) !

Écrit par : Tilia | 25/11/2011

Pourquoi un "R" majuscule au milieu de "maires" ?

Écrit par : Tilia | 25/11/2011

Parce que les trois logos représentés sont ceux des trois R : Roux, Ravier, Roig !

Écrit par : Michel Benoit | 25/11/2011

Effectivement. Regrets de ce "blason-logo" et de la fière devise "A bec et à griffes". Sous la municipalité communiste du Docteur Pons les Trois Clefs se voulaient, comme le soulignait le président de la CCI d'alors, Charles Monnier, celles qui ouvraient une porte accueillante sur l'extérieur. Et personne ne s'offusquait des origines papales...Pas plus Desclozeaux qui, à la mort de Vilar fit ce dessin formidable d'une bannière aux trois clefs dont il n'en restait plus que deux celle du milieu étant tombée à terre...
Mais si ce blason revenait ne risquerait-on pas de voir quelque abruti (et ils sont nombreux par les temps qui courent) venir en dénoncer le caractère religieux ? On a bien l'exemple à Sorgues où un quidam (qui se croit probablement laïque et "de gauche" quand il n'est sûrement que rétréci du cerveau et mal cuit de la tête) a saisi (ou a failli, je ne sais plus) la justice parce que l'entrée de ville, côté Vedène, s'est dotée d'un monument reproduisant les armoiries de la commune (pont à trois arches surmonté d'une croix, le tout sur un cours d'eau).

Et au moins nous aurions aussi, avec le Rouge et l'Or, les couleurs de la Provence !

Écrit par : Lou Ravi | 25/11/2011

Écrire un commentaire