Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Dous-vint an après Lou Grand Bar | Page d'accueil | Dous-vint an après 8 carriero dóu Pous-de-l'Arelha »

11/09/2011

L'igroumètre dis archiéu municipalo

L'hygromètre des archives municipales
The hygrometer of the municipal archives

3214048642.JPG

Commentaires

j'espère qu'il se trompe

Écrit par : brigetoun | 11/09/2011

Ne serait-ce pas plutôt un hygromètre ?

Écrit par : Tilia | 11/09/2011

Superbe trouvaille que ce baromètre !
Je ne trouve aucune trace de cet hôtel avant les années 60 alors que la pub est dans un ton plus ancien. Nous avons dû le connaître car il a perduré jusque dans les 80 (le Massilia, plus âgé, était au n° 5). Il avait une enseigne bleue comme la mer et invitait au voyage (lequel ? sourire en songeant au passé des hôtels et «garnis» du quartier) avec cette publicité que je découvre.
C’est aujourd’hui Le Colbert, on reste donc dans la marine. Sympathique et coquet établissement où de la couleur des rideaux à la vaisselle du petit-déjeuner on vous rappelle à tous propos que vous êtes en Provence pour le cas où vous vous penseriez, en vous réveillant, que vous êtes sur le croiseur Colbert au large des Malouines...LR

Écrit par : E la nave va... | 11/09/2011

Pour le moins original. Voilà donc le nom de l'hôtel avant le Colbert.

Écrit par : Fardoise | 11/09/2011

Qui dans son enfance n'a eu une telle carte
plus hygromètre que baromètre
rose ou bleu ?
Tiens, il pleut !

Un hôtel uniquement pour messieurs.
Aucune dames VRP ou touristes !

Écrit par : jeandler | 11/09/2011

Bien sûr Tilia, oui Jeandler, je vais changer baromètre en hygromètre !!!

Écrit par : Michel Benoit | 11/09/2011

On remarquera que les archives ont placé leur tampon juste sur le mot "humidité"... !

Écrit par : Michel Benoit | 11/09/2011

ambiance très modianesque

Écrit par : lireaujardin | 11/09/2011

Veuve Aurigo
Hotel recommandé à Messieurs les VRP et touristes.

La veuve recevait les messieurs, n'y voyez là aucun mal... :-)

Écrit par : nathalie | 12/09/2011

Les commentaires sont fermés.