Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Blanchissage | Page d'accueil | Premiço »

27/03/2011

Cènt-vint an après carriero di Fourbissèire

Cent vingt ans après rue des Fourbisseurs
One hundred and twenty years after at Fourbisseurs st.

453498851.jpg

Commentaires

tiens je l'aurais cru plus vieux cet immeuble - et j'aime assez le dallage des rues piétonnes pour son absence de monotonie

Écrit par : brigitte Celerier | 27/03/2011

Comment se fait-il que sur ta photo on ne voit plus l'encorbellement de l'hôtel (ou maison) de Rascas ?

Avant la construction de l'immeuble "Aux élégants" on avait une belle perspective sur le clocher de St Pierre ...

Écrit par : Tilia | 27/03/2011

Brigitte => J'ai peut-être mal évalué la date de la photo : elle pourrait être un petit peu plus récente...

Tilia => Le photographe avait un objectif d'un plus grand angle que le mien ; il était beaucoup plus avancé dans la rue. C'est pour cela que l'on voit l'encorbellement. D'ailleurs, du coup, l'axe de prise de vue n'est pas le même sur les deux photos.

Écrit par : Michel Benoit | 27/03/2011

Et si tu t'étais plus avancé, la photo aurait était moins intéressante, je pense.

Écrit par : Tilia | 27/03/2011

Le flou de gauche laisse imaginer une jolie robe blanche et même un grand chapeau...

Écrit par : chri | 27/03/2011

Par contre on devine les baraques au pied de St Pierre. C'est impressionnant, on ne croirait pas du tout que c'est pris au même endroit.

Écrit par : Fardoise | 27/03/2011

L'immeuble qui cache l'église a été construit en 1896.
Sur l'ancienne photo, les maisons visibles au bout de la rue semblent être proches de la destruction.
Je dirai donc que la photo a été prise vers 1890.

Écrit par : Michel Benoit | 27/03/2011

Impressionnante transformation - heureusement que tu donnes qqs détails, je ne reconnais rien. Joli flou de personnages au premier plan, atypique pour cette époque, non ? On faisait poser les personnages...

Écrit par : Nathalie | 28/03/2011

On continue donc de fourbir en cette rue.
De deux caniveaux, on passe à un seul, au mitan
comme au Moyen-Age.
Pour qui le haut du pavé ?

Écrit par : jeandler | 28/03/2011

Nathalie => Les personnages dans la rue sont souvent flous au siècle dernier à cause des temps de pose. Ils sont même parfois si flous, qu'on a l'impression que la rue est vide !

Jeandler => Plus de haut du pavé, plus de fourbisseurs (armuriers). Mais le commerce moderne et son étalement de vitrines..

Écrit par : Michel Benoit | 28/03/2011

Les commentaires sont fermés.