Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog


« Coulour Tenchurié | Page d'accueil | Nis d'aiglo 4 »

02/02/2011

   

257583063.jpg

Commentaires

un très beau tag, euh plutôt slogan, et visage - souhaitons qu'il se réalise, un peu

Écrit par : brigitte Celerier | 02/02/2011

Beau message
à l'entrée d'une rue au nom oublié.

Qu'est-ce donc que la Baraillerie ?

Il y a ce tag sur ton billet "Rue des vignes vierges"
mais ça ne m'apprend rien...

Écrit par : Tilia | 02/02/2011

Beautiful painting and a nice shot!

Écrit par : Leena | 02/02/2011

On la trouve au fil du temps nommée "Barrallerie" (XVe), "Barellerie" (XVIIIe), "Baralerie", maintenant "Baraillerie". Elle fut aussi connue sous le nom de "rue du bourg vieux de Cabassole". Comme Hervé Aliquot, je la confonds volontiers avec le "Burgus Francisci Barralhi" (XIVe), la "carriera Barraleriorum" ou "rue des Barraliers", aussi "rue du bourg neuf de Cabassole", bien que Paul Pansier en fasse deux rues différentes. Elles étaient dans le prolongement l'une de l'autre.
Au XIVe siècle, beaucoup d'anciennes familles d'Avignon furent contraintes d'aller habiter dans les faubourgs afin de laisser place au logement des cardinaux.
Ce serait le cas des familles Pons Baralleril, Pierre Barral et François Barralhi (d'une même famille ?) dont le patronyme restera à la rue et sera donné à un métier.

C'est dans cette rue qu'habitaient mes ancêtres Ferrier sous la Révolution.

Le Barralier (ou barillier) était un fabricant de "barral" qui est un tonnelet de 2 à 5 litres.
On le définira souvent comme un fabricant de barrils et tonneaux.

Écrit par : Michel Benoit | 02/02/2011

Un personnage de la crèche provençale se nomme "lou barralié".
Il s'agit d'un porteur d'eau (tonneau dans le dos arrimé au front) qui viendrait laver le petit Jésus.

Écrit par : Michel Benoit | 02/02/2011

Un bien beau regard
et un moment de calme en regardant l'ensemble.

Écrit par : webiane | 02/02/2011

beau message!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : marcpat | 02/02/2011

Ah elle, il faut que je la voie !
Rue Baraillerie ? Je vais m'y transporter rapidement.

Écrit par : Jalouse | 02/02/2011

C'est nouveau, la vérification des chiffres/lettres avant de mettre un commentaire chez toi ?
Ou c'est seulement une mesure discriminatoire à mon endroit ?

En tout cas c'est bien pénible !

Écrit par : La voisine | 02/02/2011

Le code de vérification n'est pas nouveau ici.
J'y suis moi-même régulièrement soumis pour commenter.
Mais cette demande de vérification n'est pas systématique, elle est aléatoire !

Écrit par : Michel Benoit | 02/02/2011

Vaste programme! Paix Amour Unité...

Écrit par : chri | 02/02/2011

Merci Michel pour la signification du terme baraillerie.

Aujourd'hui quand on parle de baril,
ce ne sont plus des petits tonneaux
mais des barriques de 159 litres (dixit Wiki) de pétrole !
Rien à voir avec le message Paix Amour Unité :((

Écrit par : Tilia | 02/02/2011

Comment ça rien à voir ?
Paix, amour et unité ne se fêtent-ils pas avec certain contenu de tonnelet ?

Écrit par : Michel Benoit | 02/02/2011

Le pétrole, Michel !
Le pétrole engendre tout le contraire du message inscrit sur ce mur de la rue de la Baraillerie : guerres, haines et/ou divisions.

Allez, je reprends un verre de ton tonnelet de cidre,
pour oublier le prix du baril de pétrole et ce qu'il engendre...

Écrit par : Tilia | 02/02/2011

Eh oui Tilia, bien d'accord.

Je suis allée la voir, cette jolie dame, aujourd'hui.
C'est marrant, je passe dans cette rue trois fois par semaine en voiture, je ne l'avais jamais vue. Il faut dire que quand on débouche sur la rue Carreterie on se soucie bien plus des piétons et des voitures, je ne regarde pas les murs !

Écrit par : La voisine | 03/02/2011

Écrire un commentaire