Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Cènt an après alèio Jan-Jaurès 2 | Page d'accueil | Lumiero dóu matin »

01/12/2010

N-i-a toujour dis animau à la Sant-Andréu

Il y a toujours des animaux à la St-André
There are always animals at St Andrew's

1578189957.jpg

Commentaires

oh zut ! je savais bien que j'oubliais quelque chose ... je voulais voir les chevaux - bon à défaut, merci pour les poules

Écrit par : brigetoun | 01/12/2010

Chevaux ? Quels chevaux ? Les volailles sont les seuls animaux que j'y ai vus.
Je me souviens, il y a longtemps, du bétail porte St-Roch.

Écrit par : Michel Benoit | 01/12/2010

De plus en plus rares les foires animalières;
Sur mon marché, à Orléans, quelques poules et lapins, sur pattes.
Les foirails sont aujourd'hui des parcs à voitures!
Reprendre Flaubert si l'on veut rêver...

Écrit par : jeandler | 01/12/2010

Je connais une ville de Bresse où la foire hebdomadaire est encore digne de ce nom :
Louhans (Saône et Loire) tous les lundis. C'est énorme.

Écrit par : Michel Benoit | 01/12/2010

ces belles galinas et ma mère qui leur jetait le grain sur l'aire au crépuscule...

PETIT PETIT

Petit Petit

Comme disait Raymond

Appelant le poème

Comme ma mère

Les poules

Petit Petit

Sous son bras

Elle portait une boîte de blé

Qu’elle jetait à la volée

Petit Petit

Lui allumait le caleu

La calbombe

La chandelle du poète

Petit Petit

Elles quittaient les champs

Les balles de paille

Le perchoir

Cou tendu

Gloussant gloussant

Petit Petit

Il salivait la plume

Il humait l’encrier

Il ouvrait son petit sac de mots

Petit Petit

Geste auguste du semeur

Pleins et déliés de l’instituteur


Et puis les poules rassasiées

S’éparpillaient à nouveau

Raymond jetait un dernier oeil sur sa page

Que les lettres avaient noirci

Ça et là


On reviendrait demain

A l’heure où blanchit la campagne

Dans l’aire où attendent les volatiles

Et les lettres d’un poème nouveau

Écrit par : jj dorio | 06/12/2010

Un peu de poésie !
Ça fait respirer autrement...

Écrit par : Michel Benoit | 06/12/2010

Les commentaires sont fermés.