Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Siéu Prouvènço | Page d'accueil | Sèns enebi 46 »

05/08/2010

Cap entrada 45

Sèn enebi 45
Sens interdit 45
Wrong way 45

1090316594.jpg

Commentaires

une drôle d'idée pour un retour - (très belle photo au demeurant)

Écrit par : brigtoun | 05/08/2010

Eh bien voila : je pensais avoir mis mon blog en vacances pour le mois d'août...
Mais, empruntant la rue d'Avignon à Barcelone (la rue des Demoiselles), je n'ai pas pu résister devant la plaque accompagnée d'un... sens interdit !
Et puis, la revendication colorée de la publication précédente nous parlait déjà de Catalogne... À travers les couleurs, j'ai fait le lien entre Barcelone et Avignon !

Écrit par : Michel Benoit | 05/08/2010

Une rue d'Avignon à Barcelone ! avec un sens interdit ! comme c'est bizarre !

Sens interdit aussi dans la rue de Barcelone à Avignon, mais beaucoup moins beau.

Écrit par : yvelinoise | 05/08/2010

Mais oui ! Il y a une rue de Barcelone à la Grange-d'Orel...
C'est noté, Yv' !

Écrit par : Michel Benoit | 05/08/2010

Je me disais aussi, je ne connais pas cette rue :-) Ils ont de splendides sens interdits !

Écrit par : Fardoise | 06/08/2010

Tout beau tel un sous neuf

La plaque est un peu de traviole mais ça tu n'y peux mais.

Écrit par : jeandler | 06/08/2010

La rue qui a donné l'idée à Picasso de faire son tableau "les Demoiselles d'Avignon", mais tout le monde sait ça.
http://webiane.canalblog.com/archives/2005/09/20/820239.html

Écrit par : webiane | 09/08/2010

Ce ne serait pas la rue qui inspira Picasso, mais plutôt les prostituées y vivant qui furent ses modèles...

Écrit par : Michel Benoit | 09/08/2010

Merci à Webiane pour les explications contenues dans son billet, moi je ne savais pas !
Pour excuser mon ignorance, je dois dire que je n'aime pas Picasso et que son tableau "les Demoiselles d'Avignon" ont toujours été pour moi un repoussoir.

Par contre, pour Braque, j'étais parfaitement au courant de ses séjours à Sorgues et du fait que c'est Picasso qui l'a accompagné à la gare d'Avignon lors de sa mobilisation. Inutile d'ajouter que je préfère Braque à Picasso (et de loin !).

Enfin je suis rassérénée, l'honneur des dames d'Avignon (la ville, pas la rue de Barcelone) est sauf ;-)

Écrit par : yvelinoise | 09/08/2010

Excellente correspondance, irrésistible en effet. Je comprends que tu aies craqué.
Lâche pas le volant avant d'être arrivé !

Mes vacances à moi ont été landaises entre vélo, sable et bains de mer. Pas conduit pendant une semaine. Parfait.

Écrit par : Nathalie | 16/08/2010

Bonjour,

Cette année encore, Les Chevaliers de l’Improvisation seront présents à Avignon, tous les soirs, à 22h30 au Théâtre de l’Albatros, rue des Teinturiers.

Nous savons fort bien qu’il est improbable que vous veniez nous voir car l’improvisation a mauvaise presse ! Trop souvent bavarde, sans vraie situation ni histoire, ne recherchant que la punchline et l’humour facile, l’improvisation est souvent décriée, parfois avec raison.

Pourtant, Les Chevaliers de l’Improvisation persistent à pratiquer l’improvisation dite "narrative long format", à partir de deux mots proposés par les spectateurs et de la désignation d’un « héros » ou d’une « héroïne ».

Notre plus grand plaisir : raconter une véritable histoire, pleine de bruit, de fureur, de fantaisie, de poésie, et, bien entendu d’une petite dose d’humour, dans un univers de moyen-âge décalé entre Game of Thrones et Sacré Graal.

C’est également l’occasion pour nous d’évoquer quelques thèmes de société sous un jour inattendu…

L’improvisation peut durer jusqu’à 1h30, sans interruption… Oui, c’est long ! Et quel défi de construire une grande histoire en direct, sans filets, avec rebondissements, coups de théâtre, personnages évolutifs, flashbacks, ellipses, ralentis et autres procédés du théâtre et du cinéma. Mais ça fonctionne... ça fonctionne si bien que les spectateurs pensent souvent que nous avons écrit une trame, les dialogues, etc., mais ils en redemandent… pour, enfin, croire que nous improvisons !

Nous vous convions donc à venir nous découvrir, sans enthousiasme excessif, si vous souhaitez voir autre chose que du « vrai » théâtre, dès le 7 juillet à l’Albatros.

Nous vous souhaitons un excellent festival, si vous y êtes présents.

Vous trouverez ci-joint un dossier de diffusion / presse.


Cordialement, et chevaleresquement votre.

Écrit par : Stéphane Russel | 04/07/2017

Ah mince, Stéphane, il manque la pièce jointe !
Elle doit être improvisée aussi... :D

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 04/07/2017

Écrire un commentaire