Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog


« De qu'es éu ? | Page d'accueil | Lou tréule à cinq cor d'Ali »

06/12/2009

Coulour d'aujour-d'uei

Couleurs d'aujourd'hui
Today colors
321544553.jpg

Commentaires

Bonsoir Michel, cette photo a telle été prise a Avignon?

Écrit par : Odile | 06/12/2009

rue des Teinturiers. La partie droite est le magasin de vétements indiens Vassana.... A gauche, c'est une salle de théâtre.

Écrit par : testard84 | 06/12/2009

Le théâtre de l'Ange, vive Street View !

Écrit par : yvelinoise | 06/12/2009

Les couleurs sont bien plus belles ici tout de même !

Écrit par : yvelinoise again | 06/12/2009

Magnifique art urbain qui met un peu de couleur dans une ville devenue un peu trop tristounette et morne. Et puis tous ces commerces fermés c'est chouette non ?
Marre des vieilles pierres et des portes vernies qui n’ont plus de sens aujourd’hui car il faut savoir vivre avec son temps. Sans compter qu’avec les canettes de bières et les cartons de pizzas abandonnées dans la nuit on participe au recentrage des touristes (les cons, ils n’aiment pas trop les tags ni les reliefs de fête) sur la rue de la Ré, la place de l’Horloge et le Palais. Et puis avec des appartements dont la valeur vénale est affectée de 15 à 20 %, ces décorations participent à la lutte contre la spéculation immobilière…Vivement que de nouveaux quartiers soient couverts car, hélas, la rue Joseph Vernet, la place Crillon, le quartier des Fusterie mais aussi la rue Victor Hugo ne sont guère touchés. Vouland pourrait ainsi servir d'abri en cas de pluie et l’Hôtel d’Europe être transformé en un beau lieu d’ « After » avec musique à fond, bière et substances festives toute la nuit. Et en sortant : tous ces putains de murs, de vitrines, portes et façades comme belle toile à nos œuvres ! car pourquoi réserver aux seuls Villeglé, Hains, Pollock le droit de détourner ? Je crois qu’il faut casser des barrières, ne pas faire comme ces petits-bourgeois de graffeurs qui ont sagement décoré les murs de la Casse auto Caustrain et Pélissier à Vedène parce que l’on leur avait offerte. La vraie vie ce n’est pas d’attendre le bon vouloir des autres…Quant aux cons qui se plaignent tels ces retraités du quartier Saint-Jean qui sont allés en pleurant au poste de police parce que leur façade toute refaite à neuf avait été entièrement taguée et qui, ont-ils dit, avaient mis toutes leurs économie dans ce qu’ils croient être l’amélioration de leur maison, on ira pas les plaindre : des vieux, ouvriers en plus, qui n’avaient pu se payer qu’une bicoque minable qu’ils avaient mis des années à restaurer. Les hospices cela devrait pourtant servir à quelque chose !

Écrit par : Lou Ravi | 06/12/2009

Lou Ravi, surfeur !
De saines idées étayées par des contre-exemples !
J'aime.
On t'attends au Cid lundi 7 à 17h !!!

Écrit par : Michel Benoit | 06/12/2009

Déchiffrons ces messages venus du quotidien... Enrichissons nous ce cet apport !...
Ah bon ? nous sommes riches à crédit ?

Écrit par : Ydel | 06/12/2009

superbe ! non ?

Écrit par : brigetoun | 06/12/2009

brigetoun : oui. Une œuvre absolue.

Écrit par : Michel Benoit | 06/12/2009

J'aime la petite colombe.
Son rameau d'olivier au bec reste à taguer.
Ce sera pour le prochain ravalement.

Écrit par : jeandler | 06/12/2009

L'oeuvre absolue. Bravo Michel ça il fallait le trouver.
Je vois que Lou Ravi et toi êtes sur la même longueur d'onde.

Écrit par : N | 06/12/2009

Oeuvre absolue...
mais Lou Ravi n'a pas l'air de lui donner l'absolution !!!
Son pamphlet est même assez virulent :-)

Écrit par : yvelinoise | 07/12/2009

Bien sûr les tags sont une souffrance.
Mais il y a des résultats bouillonnants !

Écrit par : Michel Benoit | 07/12/2009

Toi tu peux voir cela avec l'oeil, distancié, du photographe. Je te comprends donc parfaitement.

Mais ceux qui sont directement concernés, comment le voit-il, et comment ne peuvent-ils le voir ? J'ai justement une réunion ce soir avec des élus et, parmi les différents points évoqués il y aura celui des tags. Je ne vois autour de moi que de gens excédés et remontés. Le coût du nettoyage est de plus en plus élevé malgré la mise en place de procédés techniques comme le recouvrement par des peintures facilement nettoyables. Mais c'est difficile à mettre en oeuvre sur les vieilles pierres. Encore heureux que les coupables ne soient pas les arabes de service mais des enfants de bourges qui (ces parents) tombent des nues quand on leur présente la facture...

Et comment ceux qui sont excédés ne le seraient-ils pas ? Ceux qui se pâment devant ce qu'ils croient être un art de la rue (et qui l'est effectivement parfois), que n'offrent-ils aux bombeurs leurs portes, leurs murs et leur intérieur pourquoi pas ? Il y a un égoïsme profond, un manque de recul, un total mépris justement de la souffrance des autres car cela en est une pour les plus faibles, les moins riches, les petites gens à voir les réactions de certains. Et en ce sens ton blog est très révélateur de nos petitesses, de nos compromissions mais aussi parfois de nos espérances à venir et de avenirs à construire ensemble. Et tout se tient: du mur public salopé avec art ou pas à des enjeux autrement plus importants.

Écrit par : Lou Ravi | 07/12/2009

Je sais tout ceci et je suis bien d'accord avec Lou Ravi.
J'ai moi-même portes et murs concernés par le phénomène.
Je suis à l'affût du remède...

Ce qui ne m'empêche pas d'en profiter !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Michel Benoit | 07/12/2009

N'empêche que je suis entièrement d'accord avec Lou Ravi.

Ici (dans le triangle Versailles, St Germain-en-Laye, La Défense), le phénomène épargne assez les maisons (un peu moins les immeubles) et se limite le plus souvent aux murs de clôture, le long des voies ferrées, sous les ponts, bref, dans tous les endroits non habités.
Dans ce dernier cas c'est beaucoup moins gênant et parfois agréable, ou/et amusant à regarder.

Écrit par : yvelinoise | 07/12/2009

Écrire un commentaire