Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Uno niue à travès li grasiho dóu Belgo | Page d'accueil | Sieissanto an après au clastro di Carme »

27/11/2009

Li pèiro signado

Les pierres signées
The signed stones
1073108416.jpg

Commentaires

Ah, je profite de ce que l'espace soit tout libre pour y faire une pause ! Je ne sais pas si ce sont tous ces sens interdits qui me donnent le tournis car je ne sais plus où m'arrêter ou redémarrer ou tourner, je ne sais vraiment plus où donner de la tête ! Mais j'ai beaucoup de chance, si mon esprit a bien imprimé la première fois que je suis passée ici, votre première publication date de juin 2008 et je me dis que ça aurait pu être pire ! Imaginons que vous l'ayez publié en mars 1998 et bien j'aurais eu du soucis à me faire ! Je pousse des Ah des Oh et des Waouh toutes les 30 secondes, en me disant toutes les 50 secondes "ah ça il faut que je commente" ! Mais je vais trouver le temps où pour rattraper le temps perdu ? Bon...demain ça tombe bien, je redémarre une cure de vitamines !

Écrit par : Mathilde Primavera | 27/11/2009

Bonsoir ou bonjour Michel
Savez vous ce que signifie ces signes? Quelle est leur histoire?
A bientot

Écrit par : Odile | 27/11/2009

Je vois 4 tâcherons différents qui ont signé avec leur marque propre. Les plus belles signatures que j'ai vues sont celles (de Compagnons) du Pont du Gard, la Chartreuse de Villeneuve étant riche aussi.

La photo met en évidence le fait qu'elles sont posées tête-bêche probablement pour un meilleur ajustement et mélange des faces qui paraissent avoir été finies à la hache (taillant) de carrier ?

J'aime ce genre de photo qui permet, à partir de quelques détails, d'imaginer toute une histoire.

Écrit par : Lou Ravi | 27/11/2009

Mathilde, faites-vous encore un peu de souci.
J'ai commencé la publication de ce blog le 28 octobre 2007.
Il contient aujourd'hui 1035 notes publiées pour 1470 photos ou images.
Ce commentaire est le 4411e.
Depuis le début du mois, le blog a reçu 7596 visites, soit une moyenne de 281 visites par jour. Le record a été battu ce 23 novembre avec 411 visites dans la journée. Le record des pages vues a été battu, lui, ce 20 novembre avec 1902 pages vues dans la journée.

Odile, il est admis, comme Lou Ravi le dit, que ces signes sont des signatures de tailleurs de pierres qui, payés à la tâche, marquaient leur travail pour que leur dû puisse être évalué. J'imagine qu'il pourrait aussi y avoir un lien avec l'épaisseur de la pierre, car les différentes rangées n'ont pas la même hauteur. On retrouve le même signe sur une même ligne de pierres, par contre, sur deux pierres n'ayant pas la même hauteur, quand on retrouve un signe identique, il est inversé... Mais ce ne sont que des suppositions.

Écrit par : Michel Benoit | 27/11/2009

et voilà les pierres, mais plus vivantes, jouant de leurs irrégularités que sur ma photo niaise (volontairement hein !)

Écrit par : brigetoun | 27/11/2009

ah wouaih d'accccooooord ! Gros gros souci effectivement ! Mais où sont passées mes vitamineeuuuuuuuuuuuuux ?

Pour me remonter le moral, je vais tâcher de ne pas y penser (tout en continuant à chercher les petites capsules marron) en vous demandant de quand datent ces pierres taillées et signées ? Je savais qu'il ne reste plus que quelques malheureuses pierres de l'ancien rempart datant du 14ème siècle, mais cette photo démontre aussi qu'elles ne datent pas de cette année ou même de 2007 (grrrrr) ! D'ailleurs, une question bête, je suis la spécialiste des questions bêtes car j'aime mieux demander pour apprendre que de faire celle qui est censée savoir, est-ce que si une rénovation par des compagnons devait se réaliser là maintenant, est-ce qu'ils signeraient encore leur ouvrage ? Est-ce resté une tradition ? J'avais prévenu pour la question bête !

Écrit par : Mathilde Primavera | 27/11/2009

Ta question n'est absolument pas bête et je ne suis pas en mesure d'y répondre !
Gageons qu'un ami lecteur nous en fournira la réponse.

Quant à dater les pierres, cela m'est bien difficile. Effectivement ce rempart est du XIVe, mais a subi au cours des siècles des rénovations...

Écrit par : Michel Benoit | 27/11/2009

Un bel ensemble... si les pierres sont d'origine et non réutilisées en ce mur.
Preuves de l'appartenance à la corporation du maître-maçon et peut-être marques du tailleur de pierre.

Écrit par : jeandler | 27/11/2009

Ce sont sans aucun doute des marques de tailleurs de pierre destinées à leur rémunération, mais pas des signes d'appartenance à une corporation, si ce n'est que les tailleurs de pierre forment ensemble une corporation !

Écrit par : Michel Benoit | 27/11/2009

C'est sur quel coin des remparts ?
Je n'avais jamais remarqué ces marques. Au pont du gard oui, bien sûr.

Écrit par : nathalie | 27/11/2009

Je ne pense pas qu'il y eût rénovation: les marques de carriers n'existaient quasiment plus fin XVIème (au contraire de celles de compagnons qui peuvent être très récentes). L'on a donc probablement à faire à des pierres d'origine, extraites principalement de la carrière du Mas de Carles à Villeneuve. Les marques paraissent avoir aussi servi de repères de pose. Les usures sont sans doute dues à des fragilités dues à des extractions dans des lits lithologiques différents. Je verrai bien ces marques du côté de St Lazare (souvenirs de gamin). Mais je ne suis sûr de rien, n'étant pas spécialiste et n'ayant pas une mémoire toujours fidèle.

Écrit par : Lou Ravi | 27/11/2009

Merci Lou Ravi pour tes précisions.
Quant aux marques, j'en ai vues énormément (notamment celles-ci) entre les portes St-Dominique - de l'Oulle - du Rhône, c'est-à-dire le long des rues du Rempart de l'Oulle et du Rempart du Rhône.

Écrit par : Michel Benoit | 27/11/2009

Je connaissais celles de l'Eglise de Noves mais pas celles des remparts d'Avignon.
La corporation des tailleur de pierre se faisait payer à la marque durant tout le moyen-âge & jusqu'à la fin des corporations...
J'irai les voir un de ces 4...
Il serai intéressant de voir si l'on retrouve ces marques sur d'autres édifices du Comtat ou de la Provence Proche, voire du Lyonnais &/ou du Languedoc ???
Connaissant bien les milieux compagnonniques, je puis qu'aller dans le sens de ce qui a été dit plus haut, surtout dans le sens de la rémunération.

Écrit par : Sergi G. | 28/11/2009

Il s'agit effectivement de signes de tacherons, il y a en sur tout le pourtour des remparts, parfois placés assez haut et de ce fait peu visibles du passant. Les remparts d'Avignon comme bien d'autres édifices de pierre portent ces marques. Il suffit d'un peu d'attention pour les repérer sur une vieille chapelle, un batiment anciens etc.
MM. Albert et Auguste Maire ont réalisé une monographie en 1883 sur le sujet où sont recensés ces marques.
Lors de restaurations, les tailleurs de pierre contemporains remplacent aussi les marques de tacherons des pierres qu'ils restaurent, lorsqu'elles demeurent encore visibles. Tant par soucis d'authenticiter que par maintien du souvenir de ces prédécesseurs.

hrms


• Les signes de tacherons sur les remparts d’Avignon MM. Albert et Auguste Maire 1883.

Écrit par : hrms | 29/11/2009

Merci beaucoup pour ces précisions hrms.
Donc les marques récentes sont des copies des anciennes...
Il deviendra très difficile de les différencier avec le temps.

Écrit par : Michel Benoit | 29/11/2009

Écrire un commentaire