Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Ençò de l'esquiròu | Page d'accueil | Vers Vilonovo »

28/08/2009

Sant-Agricol

Saint-Agricol
Saint-Agricol

1832493673.jpg

Commentaires

Quelle tristesse ces niches toujours et encore vides...
Et cette pauvre vierge amputée des deux mains !

Écrit par : nativo d'Avignoun | 28/08/2009

Moi je vois tout ce qui reste - salut voisins

Écrit par : brigetoun | 28/08/2009

Ah qu'il est difficile à photographier, ce porche !
Tu as choisi une lumière neutre, sans difficulté mais sans intérêt particulier non plus. Moi j'attends encore LA lumière qui magnifiera le lieu...

Écrit par : Madame Proprette | 28/08/2009

Il y a deux poids, deux mesures, Madame Proprette !
Quand la lumière est belle, en général une partie des détails disparaît, soit dans l'ombre, soit dans la lumière....
La lumière couvrante qui effectivement ne propose aucun effet artistique, en revanche permet une représentation, disons... plus ethnographique !

J'admire d'avance ta future photo de St-Agricol !

Écrit par : Michel Benoit | 28/08/2009

On l'attend, la photo de Madame Proprette! faut-il engager des paris?

Les niches vides: guerre de Religions ou Révolution.
Ah! les iconoclastes!

Écrit par : pierre | 28/08/2009

L'église St-Agricol est sans doute l'une des (ou la) plus vieille église d'Avignon, puisque son origine pourrait remonter à l'an 700. Bien entendu, il n'en reste rien...
Il y aurait des traces d'une église St-Agricol dès le XIIe siècle.
Actuellement, ce que nous voyons est du XIVe et la façade du XVIe.
Je ne sais pas du tout ce que sont devenues les sculptures qui habitaient les trois niches de la façade (ni les mains de la vierge d'ailleurs).

Écrit par : Michel Benoit | 28/08/2009

Les statues manquantes, la madone à l'enfant du trumeau et les deux anges de part et d'autre des portes ont disparu depuis "seulement" une quinzaine d'année. En 1991, de passage à Avignon, j'ai fait une photo du portail et les trois statues étaient présentes, telles que je les ais toujours connues. De plus, la vierge agenouillée avait ses mains. Ma photo est très semblable à celle de la base PACA qui date de 1990 :
http://www.paca.culture.gouv.fr/banqueImages/imago/ficheple.php?SERV=crmh&id=00844789ZA&titre=

Le décor coloré du tympan, pas vilain au demeurant, est apparu très récemment par rapport à l'âge de l'église. Ce qui m'étonne toujours un peu, car je me demande sur quoi repose son authenticité. Je trouve bizarre qu'on n'en voit nulle trace sur la photo PACA de 1990, ni sur celle des MH de 1948 :
http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/memoire/0465/sap91_mh00125482_p.jpg

Le mensuel "Grand Avignon" n°2 daté de l'hiver 2009 publie sur ses pages 24-25 (p. 13 du PDF) un article sur l'atelier de restauration de J.J. Bouvier, installé aux Angles.
À la fin de l'article, il est question, entre autres, de la restauration « en cours » de la vierge de St Agricol. Il y a même une photo de la statue, mais quand on lit tout l'article, on s'aperçoit qu'elle n'est pas une priorité pour l'atelier :
http://www.grandavignon.fr/medias/gamag/gamag_02.pdf

Écrit par : nativo d'Avignoun | 28/08/2009

Pardon pour "Grand Avignon", je voulais dire le magazine et non pas le mensuel, vu qu'il s'agit d'un périodique trimestriel :
http://www.grandavignon.fr/actu_detail.donut?id=767&cid=9999

Pour ce qui est des mains de la vierge de l'Annonciation, on en avait déjà parlé au mois d'avril :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2009/04/15/rendez-les-mains-de-la-vierge-give-back-the-hands-of-the-mad.html#comments

Écrit par : yvelinoise | 28/08/2009

Ce ne serait donc pas une disparition dûe aux guerres fratricides mais d'une déposition (encore une) proprette.

Écrit par : pierre | 29/08/2009

Le magazine du Grand-Avignon "hiver 2009" ça paraît bizarre mais c'est vrai !

Merci pour ces liens, nativo d'Avignoun.

Écrit par : Michel Benoit | 29/08/2009

tristesse me gagne quand je compare cette photo avec celle de mon baptême en 1967

Écrit par : donato | 11/11/2010

Et pourquoi donc ???

Écrit par : Michel Benoit | 11/11/2010

La devanture était plus noire mais avez un charme fou maintenant elle est dépouillée et sans âme.

Écrit par : donato | 11/11/2010

Oui, mais on doit dire, et au premier degré, qu'elle a retrouvé des couleurs.
Elle a aussi d'aussi d'ailleurs déjà pris un peu de patine...

Il y manque les statues des trois niches qui, paraît-il, sont toujours en restauration chez Bouvier (lire le commentaire de "nativo d'avignoun" un peu plus haut sur cette page).

Écrit par : Michel Benoit | 11/11/2010

Les commentaires sont fermés.