Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Notre plage grise | Page d'accueil | Plongeoir »

15/03/2008

Cyprienne chantait

Toujours ses trois chansons main droite sur le cœur
En tenant dans la gauche du thym ou des fleurs

2778995815.jpg

Commentaires

tous ces trésors que je perds en n'étant que neuve avignonnaise et pas encore vraiement intégrée

Écrit par : brigetoun | 15/03/2008

Voici ce qu'écrit Jean Mazet à propos de Cyprienne, dans son livre "Les cafés d'Avignon" :
« Cyprienne était la plus célèbre chanteuse de rue des années 40-50. Elle poussait la chansonnette sur la terrasse des cafés en envoyant inlassablement sa main droite sur le cœur puis en direction du public. Dans la gauche, elle tenait souvent un bouquet de fleurs des champs ou du thym. Son répertoire était limité à : "Le petit vin blanc", "Étoile des neiges", "Je t'ai donné mon cœur". Marcelle Cyprienne Castagnet était née le 2 août 1910, elle est décédée un mois avant de fêter ses soixante seize ans. »

Écrit par : Michel Benoit | 15/03/2008

Merci Michel d'avoir retrouvé Cyprienne! Elle était aussi drôle qu'émouvante. Une vrai figure avignonnaise.

Écrit par : Victor | 15/03/2008

Cyprienne vivait au pied du Rocher des Doms (dans une grotte ?)

Écrit par : Michel Benoit | 16/03/2008

Pittoresque personnage Avignonnais! On pouvait la croiser à chaque coin de rue. Je me souviens du jour où, rue de la "Ré" elle a a pointé son index sur moi en me disant: un de ces jours on te retrouvera raide dans ton lit! Je devais avoir une vingtaine d'années....
J'ai entendu dire qu'elle est morte à l'hôpital sainte Marthe.... je ne sais pas si c'est vrai.

En tous cas elle a été la SDF plus célèbre d'Avignon.

Écrit par : De Angelis | 05/03/2012

Merci pour ce témoignage, De Angelis. Vous ne l'auriez pas photographiée, par hasard ?

Écrit par : Michel Benoit | 05/03/2012

Non hélas. j'ai profité de tout ce qu'Avignon pouvait receler de pittoresque et de convivial, comme une lâche, sans penser que nous vivions une période merveilleuse qui allait bientôt disparaître à jamais. Je donnerais plusieurs années de ma vie pour revoir non seulement Cyprienne déambuler dans les rues d'Avignon au pas de course en marmonnant toute seule, mais tout ce qu'il possédait de beau ... de vraiment Avignonnais.... les marchés, les lotos dans les bars, les concours de chant lors des fêtes de quartier en été, les partie de boules... les beaux commerces... la raccomodeuse de matelas avec sa petite charrette...cette toute petite mamie...
Oui j'aurais du immortaliser tous ces trèsors que nous allions bientôt perdre....
je pourrais au moins, avoir le bonheur de revoir tant de choses... tant de gens qui ne sont plus là aujourd'hui, et qui seraient bien déçus s'ils devaient revenir seulement pour une heure.
Revoir un seul instant la devanture de "Manufrance" ou des "Dames de France"...car le souvenirs sont beaux....j'en ai tellement....mais ils sont si flous! Inventera-t-on un jour un moyen pour régler le contraste de nos souvenirs?

Écrit par : De Angelis | 06/03/2012

Je suis entrain d'écrire ma chronique familiale et je tenais à mettre des souvenirs de mon enfance, et Cyprienne en faisait partie car chaque fois que je le pouvais je racontais qu'à Avignon il y avait une chanteuse qui montait dans les bus pour chanter et avoir quelques pièces de 20, 40 ou100 sous voir quelques francs.

Écrit par : Bompard | 10/01/2013

Merci d'avoir postérisé pour l'éternité Syprienne, j'étais enfant et je m'en rappelle
elle nous donnais son coeur.

un autre personnage important parmi les humbles.
http://www.geneprovence.com/crun-crun-heureux-les-simples-desprit/

Écrit par : Paulet Jean claude | 15/07/2014

Excellent lien, Jean-Claude. Merci.
Crun-Crun est sur ce blog bien sûr :
http://avignon.midiblogs.com/tag/crun-crun

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 15/07/2014

la derniere raccomodeuse de matelats avec sa charrette était la marraine de mon papa Yves cibrario elle s appeler madame andree bigot des retonde

Écrit par : cibrario michel | 20/12/2014

Bonjour Michel et bienvenue ici !
N'exerçait-elle pas rue Armand de Pontmartin ?
Auriez-vous une photo d'elle ?

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 20/12/2014

A cette adresse c'était Mme Doursin. Elle était matelassière. Est-ce la même personne ?

Écrit par : Lou Ravi | 20/12/2014

Que je sache Doursin était un ébéniste rue de Pontmartin au numéro 9.
La matelassière était juste en face, au numéro 12.

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 29/04/2015

Je suis quasiment sûr que la matelassière de la rue A. de P. était Mme Doursin. Une histoire de "trésor" caché dans un de ses matelas me revient vaguement à l'esprit...

Écrit par : Lou Ravi | 29/04/2015

Sur facebook, "si tu aimes Avignon" on parle de Cyprienne. Nombreux ce qui l'on connue.

Écrit par : Simone | 02/08/2015

Oui, Simone, j'y ai publié également et je conserve les commentaires.

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 03/08/2015

ma mere tenait le milk bar st benezet avant les escalier du rocher des doms Cyprienne habiter un deux pieces situer a cote de l auberge st benezet et passer souvent chez ma mere pour boire un cafe au lait elle n habiter pas dans une grotte

Écrit par : friederich claude | 18/04/2017

Bonjour Friederich Claude et merci pour vos informations.
Cyprienne habitait donc ici :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2016/05/26/cinquant-an-apres-l-aubergo-dou-pont-sant-benezet-852946.html
C'est en la voyant disparaître quelque part ici que j'avais dû, étant enfant, imaginer qu'elle habitait une grotte !

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 18/04/2017

Les commentaires sont fermés.